Guerre Civile

La galaxie de Star Wars est en ébullition. La Rébellion lutte farouchement pour la liberté contre la puissante armée de l'Empire... Quel rôle allez-vous jouer ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  UF²UF²  AltarideAltaride  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chelicolav cal Podigno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 9 Aoû - 13:20

    [HJ]

    Un détail technique : a priori, à moins que l'époque ne soit différente, l'ex-sergent Diaz est actuellement en fauteuil roulant, suite à sa blessure à Kitamayo dans la bataille contre le seigneur de guerre impérial Mishra, au terme de laquelle elle a démissionné de la Nouvelle République.
    Elle a refusé les prothèses bon marché qui lui a proposé le médecin de l'armée.

    [/HJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 1 Avr - 11:31

[HRP]
Après 9 mois sans avoir posté, je reprends du service. Durant cette période, Chelicolav cal Podigno, souvent surnommé Cheapo, a été joué en jeu de rôle sur table.
Je vais donc commencer par résumer les quelques semaines qui se sont écoulées pendant cette période.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 1 Avr - 13:41

Près d’un mois avait passé depuis son emprisonnement sur Maison. Plus de deux mois que Nialye avait disparu… Tout ce temps passé et rien.

Chel’ avait réussi dans une histoire rocambolesque d’ancien temple et d’araignées dotées de pouvoirs psychiques à s’évader du Galion impériale. Galion impérial à bord duquel il avait retrouvé de vieilles connaissances : Illa Spears et Ooki, wookiee grand amateur d’alcool…

Mais ce n’était pas cette évasion qui lui avait pris tant de temps.
Pourquoi avait-il accepté cette mission sur Dympo, charmante petite planète minière recouverte de jungle ?
« Ce ne sera l’affaire que de quelques jours » lui avait assuré Leia Organa en personne. Leia Organa-Solo, précisa-t-il pour lui-même. Qu’avait-elle put trouver à ce Général qui avait plus des allures de contrebandiers, d’ailleurs ? « Juste le temps d’assurer l’intérim ».
Et évidemment, derrière ce gouvernement et cette société Parasol bien trop propres, Son Excellence cal Podigno avait trouvé un tableau bien plus noir. Et au lieu de jouer des ronds de jambes, il s’était fait un devoir que de faire éclater la vérité… avec des méthodes loin d’être diplomatiques.
Le dossier avait été classé « secret » et on l’avait rassuré : « cela n’entacherait pas ses relations avec la Nouvelle République ». Alors qu’il aurait dû recevoir une médaille et les honneurs… alors qu’il avait accepté de « rendre service » à la République !

Trois semaines de perdues alors que l’espoir de retrouver Nialye s’éloignait encore un peu plus.

Et comme si le tableau n’était pas assez sombre, Cheapo avait appris la mort de Lirb Ralitock. L’un de ses plus proches amis étaient morts en mission sur Coruscant et son escouade SpecForce n’avait même pas pu ramener son corps…


Décidément, Chelicolav cal Podigno avait aujourd’hui bien du mal à afficher ce sourire qui plaisaient tant à la gente féminine.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 2 Avr - 15:22

Sur Pinnacle, lune de Da Soocha et base principale de la Nouvelle République, au plus mal depuis la perte de Coruscant, c’était l’effervescence. L’expédition chargée de secourir le Général Calrissian et les survivants de l’ancienne capitale était revenue la veille, sans Luke Skywalker, avait appris Cheapo de source sûre. Celui qui avait tué l’Empereur et Dark Vador, rien que ça, avait préféré rester sur place, lui avait dit un contact haut placé.

Leia Organa-Solo avait fait parti de cette expédition et avait accepter d’accorder quelques minutes au sieur cal Podigno dans la journée. Organa-Solo. Décidément, il avait du mal à se faire à son nouveau nom. Et pourtant, le couple était parent de deux jumeaux depuis déjà plus d’un an. En tout cas, la Princesse s’avérait toujours aussi débordée et Chelicolav cal Podigno attendait depuis plus de 40 minutes dans l’antichambre de ses appartements quand la porte s’ouvrit brusquement, laissant sortir un Han Solo au regard fermé. Soucieux ou contrarié ? Cheapo ne sut dire. Peut-être les deux.
Le Général salua l’ancien Ambassadeur d’un simple signe de tête, sans même daigner s’arrêter. Décidément, Cheapo avait toujours du mal à comprendre ce que Leia Organa pouvait trouver à ce rustre…


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 3 Avr - 17:59

- Monsieur cal Podigno ! l’interpella Leia en entrant à son tour dans la pièce. Désolée pour le retard. Rien ne va plus. La République n’a plus été aussi en danger depuis la mort de l’Empereur…
Cheapo avait affiché sa plus belle révérence à l’entrée de la Princesse. Celle-ci ne put s’empêcher de sourire à cet excès de protocole, surtout en pareil circonstances, et lui indiqua de se rasseoir en même temps qu’elle prit place.
- J’ai vu que le bilan de votre mission sur Dympo a été classifié « secret ». Les choses ne se sont pas passé comme prévu. Mais peu importe.
La Princesse marqua un temps d’arrêt qui en dit long sur son inquiétude. Les traits de son visage étaient tirés et son allure tout entière marquait la fatigue autant que le désarroi. Cheapo ne se souvenait pas l’avoir vue à ce point marquée, elle qui, en diplomate efficace, parvenait toujours à afficher un visage impassible.
- Chelicolav, reprit-elle, la Nouvelle République a besoin de toutes ses forces vives. Et ce sont des hommes comme vous dont elle a besoin aujourd’hui plus que jamais. Des personnages charismatiques, capables de motiver les troupes. Le Général Calrissian va lancer une contre-offensive déterminante sur Mon Calamari. J’aimerais que vous l’accompagniez. J’ai cru comprendre qu’il vous appréciait d’ailleurs et…
- Non !


La réponse avait été calme mais ferme. Leia avait beau l’avoir appeler par son prénom, tenté de l’amadouer avec des compliments bien placés en politicienne qu’elle avait toujours été, Cheapo la connaissait bien. Et s’il l’appréciait beaucoup il ne commettrait pas la même erreur en allant sauver telle ou telle planète quand Nialye affrontait probablement les pires dangers.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 3 Avr - 18:32

- Non Leia, je n’irai pas. La Nouvelle République a d’autres héros charismatiques et je ne suis pas plus indispensable qu’un autre. Si je ne me charge pas moi-même de retrouver Nialye Telrone, personne ne le fera. Vous savez que je suis attaché aux valeurs de la Nouvelle République mais je préfère me battre pour elle de mon côté, au moins pour le moment. Et puis, ce n’est pas forcément sur un champ de bataille que mes compétences seront les mieux utilisées.
Leia Organa-Solo ne répondit pas. Elle ne partageait peut-être pas l’opinion de l’ancien officier SpecForce mais elle savait aussi qu’elle ne le ferait pas changer d’avis. Et puis elle comprenait ses motivations. A sa place, elle en aurait fait autant. Après tout, n’était-elle pas aller elle-même chez Jabba, quelques années plus tôt quand l’Alliance Rebelle aurait pu avoir besoin d’elle ailleurs ?
- Très bien, finit-elle par conclure. Vous savez que la Nouvelle République ne pourra pas vous aider, par contre. Vous êtes seul. Tâchez d’être prudent.

Tous deux conversèrent encore quelques minutes de choses et d’autres : des enfants de Leia, de Corellia, des avancées inquiétantes de l’Empire, … mais le cœur n’y était pas.
Cheapo fit une révérence moins formelle que la première en prenant congé. Au moment de franchir la porte, Leia Organa-Solo l’interpella une dernière fois.
- J’espère sincèrement que vous réussirez.

La jeune femme avait retrouvé tout son teint altier.
Et en effet, la Nouvelle République avait tout intérêt à voir Cheapo réussir : pour qu’il ne passe plus aux yeux de Corellia et d’une partie de la Galaxie pour un kidnapper sans moral, pour qu’il reprenne de réelle fonctions au sein de la Nouvelle République et pour que celle-ci retrouve, en la personne de Nialye Telrone, une personne sympathisante et influente sur Corellia.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 7 Avr - 11:41

Cheapo avait hésité à faire ses adieux, même rapides, aux quelques personnes qu’il connaissait sur Pinnacle, à Illa et au groupe qui l’avait accompagné sur Dympo… mais à quoi bon ?
Son YT 2000 avait été rechargé en carburant et Chelicolav cal Podigno n’avait finalement pas besoin de beaucoup plus d’aide de la Nouvelle République. Une Nouvelle République revenue au temps de l’Alliance Rebelle, dissimulée sur un base secrète, aux confins de la Galaxie, dans l’espace hutt. La situation n’était pas reluisante mais notre héros évita d’y penser.

Le « Commandant de Sabre » prit son envol, sans adieux et sans regard en arrière. L’appareil suivit précautionneusement l’étrange oiseau qui guidait sa route devant lui, à travers les pics resserrés de la planète et atteignit finalement les hautes altitudes. Quelques secondes plus tard, il se dématérialisait en passant en hyperespace.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 8 Avr - 17:20

Après plusieurs journées de morne voyage en solitaire, les étoiles s’étaient rematérialisées autour du « Commandant de Sabre ». La verrière du cockpit donnait une vue imprenable sur la base Port Franc IV, là où Cheapo avait récupéré puis revendu sa corvette corellienne près de quatre mois plus tôt.
Cheapo avait comme prime objectif de se rendre sur Maison, pour tout un tas de raisons mais il ne pouvait s’y rendre ainsi, surtout après les derniers événements. Port Franc IV était encore en zone libre, loin des influences de l’Empire, ou même de la Nouvelle République, d’ailleurs. Et pour Cheapo, c’était l’endroit idéal pour planifier la suite.

Le YT s’amarra prudemment au pont qui lui était attribué et Monsieur Chelicolav cal Podigno paya d’avance les taxes de séjour pour 24 heures, comme indiqué. L’homme n’écouta pas plus que ça le récit élogieux du droïd de service qui lui ventait les mérites de la station.
Une suite modeste réservée pour la nuit dans l’hôtel principal et Cheapo alla aussitôt faire ses emplettes avant de s’enfermer dans ses appartements.

Deux heures plus tard, l’homme qui en ressortit était méconnaissable. La chevelure blonde avait fait place à une coiffure sobre et d’un noir profond. Le visage était devenu plus fermé, austère. La peau beaucoup plus mat.
L’homme qui venait de sortir était loin du joueur professionnel flambeur et qui affichait haut ses couleurs chatoyantes et son sourire aguicheur. Il avait troqué l’ensemble pour un équipement de pilote habitué aux longues expéditions en solitaire.

Restaient deux étapes avant de profiter d’une dernière nuit de sommeil dans un vrai lit confortable : vendre son YT-2000 appartenant à Chelicolav cal Podigno et acheter un transport spatial rapiécé qui appartiendrait déjà depuis de très longues années à… James Carane. Oui, le nom sonnait bien.
Restait aussi à se fabriquer un faux diplôme de pilote à ce nom. Une simple formalité pour un faussaire expérimenté comme lui…


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 9 Avr - 12:06

Cheapo, ou plutôt James Carane, s’y reprit à quatre fois pour enfin réussir à ouvrir la satanée porte de sa chambre. Et encore, il fallut que ce soit l’une des hôtesse qui l’y aide.
Il avait d’ailleurs fallu toute sa volonté à l’humain pour ne pas s’empresser de séduire la jeune femme fort élégante. Si Cheapo se serait bien amusé, l’alcool aidant, à aguicher la jeune demoiselle, l’austère James était un solitaire avant tout.

Finalement, l’hôtesse referma la porte derrière elle et Cheapo se laissa tomber comme une masse sur le lit.
Les yeux mi-clos il repensa à sa soirée.
Le « Commandant de Sabre » avait retrouvé preneur pour 80 000 crédits. Une sacrée affaire pour ce marchand quarren. Cheapo avait acheté l’appareil moitié plus cher à peine quelques mois plus tôt ! Mais bon, il était pressé et son seul acheteur potentiel l’avait bien senti. La somme avait à peine suffit à racheter un transport qui ressemblait plus à une épave qu’autre chose. Cheapo ne savait même pas de quel modèle de vaisseau il s’agissait à l’origine. Mais le nouveau contrebandier l’avait essayé et il répondait à ses exigences. Quelques barrettes de crédits en plus et le verpine de vendeur lui avait passé les formalité administratives de vente. Cheapo avait donc pu se faire les documents « authentiques » qui prouvaient que « Vif Argent » lui appartenait depuis déjà 14 ans. « Vif Argent » ! Le nom avait de quoi faire sourire pour un rafiot qui oscillait entre le noir calciné et le gris sali…

C’était la troisième nuit qu’il dormait dans cet hôtel. La deuxième dans cette chambre. Chelicolav cal Podigno avait quitté sa suite le lendemain mais James Carane était resté deux jours de plus que prévu, le temps de pouvoir enfin vendre et acheter un « nouveau » vaisseau.
Et sa dernière soirée, James l’avait passée à jouer au sabacc, à perdre presque plus qu’à gagner et à boire. A boire avec chaque pilote, marchand ou contrebandier un minimum sympathique. Et puis à finir de boire tout seul.

James Carane tenta de se redresser mais retomba aussitôt de tout son long. A peine une seconde plus tard, un ronflement bruyant indiquait que le pilote avait succombé au sommeil.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 11 Avr - 18:44

Un bip strident retentit dans la cabine. Le droïd R4 que le pseudo contrebandier venait de s’acheter annonçait la sortie imminente de l’hyperespace.
James Carane éteignit le bloc de données dans lequel il avait emmagasiné tout ce qu’il avait pu glaner comme informations sur la disparition d’une certaine Nialye Telrone… à savoir pas grand chose de probant. Oh, il y avait pourtant de la quantité amassée dans ce bloc : des articles pro corellien insistaient sur les manipulations de l’Ambassadeur de la Nouvelle Républiques, qui avait bien évidemment agi sous les ordres directs de ses supérieurs, des pages people ne se lassaient pas de titrer sur cet amour impossible qui avait conduit le pauvre jeune homme plein d’avenir à cet acte tragique… un vrai drame des temps modernes…
« Holo-movie Première » affirmait même, de source sûre, qu’une grande firme d’holo-cinéma serait prête à acheter les droits pour porter à l’écran 3D cette si tragique histoire d’amour.
Il lui avait fallu toute sa volonté pour ne pas jeter contre la paroi du vaisseau ce tissu de stupidité… Toujours était-il que cette histoire faisait encore beaucoup vendre, même plus de deux mois après… Et pendant ce temps, l’Empire ravageait monde après monde, augmentant jour après jour sa puissance militaire… et ça, aucun canard corellien ne s’en souciait. Planète nombriliste et égoïste !
Chel’ cal Podigno, déguisé ou non, avait honte de ses origines, en cet instant…


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 14 Avr - 11:20

Bwîp Bilip ! cria le droïd, sortant de nouveau le pilote de sa rêverie. Cheapo, ou plutôt James Carane, se précipita vers le cockpit et déjà le droïd astromech effectuait les premières manipulations pour sortir d’hyperespace, tout en faisant bien comprendre à son maître que ce n’était pas à lui de s’occuper de ce genre de choses. Il était droïd astro-mécano et certainement pas pilote ou copilote ! James Carane s’arrêta un instant, dévisageant la coupole plate du petit être mécanique.
Le vendeur lui avait dit que ce droïd était en parfait état mais qu’il avait un seul défaut, celui de toujours rechigner à vouloir prendre des initiatives sortant de sa programmation première. James avait souri à cette remarque. Aucun droïd n’avait de spécificité caractérielle, à moins qu’un petit malin de la programmation tel que feu Lirb n’en ait décidé autrement. Mais le droïd n’avait reçu aucune reprogrammation fondamentale et donc, il était on ne peut plus normal… en théorie…
James Carane se replongea sur les commandes de pilotage avec un « bah » caractéristique. Comme s’il n’avait pas mieux à faire que de vouloir interpréter outre mesure la transcription binaire du droïd.

Après une dernière vérification de routine, le pilote poussa le manche principal et les étoiles reprirent leur forme normale. Face à la baie vitrée du transport s’étendait la base Maison. Elle s’était encore légèrement agrandie depuis la dernière fois, James en était sûr. Les attentats, même s’ils avaient diminué le rythme de sa croissance, ne l’avaient pas stoppée complètement. De plus en plus de réfugiés fuyaient des planètes ravagées par l’Empire. La puissance des Dévastateurs de Monde incitait Maison à grossir encore un peu plus…
Le pilote espéra que le triumvirat s’en sortait encore face aux problèmes croissants de la sécurité bien frêle sur cette base de bric et de broc.


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 15 Avr - 16:59

Assise à la terrasse du grand salon de la villa, refait à neuf, Madame Telrone, veuve de feu le Sénateur du même nom, relisait de nouveau cette lettre. Elle la connaissait par cœur, au mot près. L’impression, pourtant de qualité, était déjà usée par les lectures et relectures, tandis que ça et là s’étalaient les auréoles caractéristiques des larmes qui s’y étaient écrasées.
Madame Telrone ne savait que penser de cette lettre. Au début l’énervement, voir la haine, l’avait prise et avait presque vaincu sa tristesse. « Comment osait-il ?! »… Et puis, au fil des relectures, elle avait réfléchi… « Serait-ce possible ? », « Comment en être certain ? », « Et si ceci n’était qu’une supercherie de plus ? Une telle vilenie était-elle même envisageable ? »
Elle ne savait que penser.

- Tout va bien, Madame ? questionna le vieux majordome dans sa tenue toujours aussi impeccable
La femme, encore sublime, malgré son âge avancé et son visage éploré garda ce même regard, figé sur le parc qui s’étendait à ses pieds. Ce même parc où elle avait vu sa fille grandir.
- Vous devriez manger quelque chose, insista-t-il en déposant le plateau devant elle, avant de s’éloigner de quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 16 Avr - 18:06

Le majordome attendit de longues minutes en silence, discret comme il savait se faire à merveille mais la femme devant lui semblait toujours perdue dans ses pensées.
- Madame ? se permit-il finalement d’insister. Si je puis me permettre, votre état n’était déjà pas très encourageant depuis quelques semaines mais cela ne s’est pas arrangé depuis ce matin. Vous ne devriez pas vous laisser abattre comme ça. J’ai confiance en Mademoiselle Guldwin, elle saura retrouver Mademoiselle votre fille. Et puis, Mademoiselle Telrone a déjà su montrer qu’elle n’était plus une enfant et est capable de se sortir des griffes d’un amant éconduit…
La veuve de feu le Sénateur Telrone tourna soudain la tête, le regard intrigué. Comment pouvait-il être aussi serein ?
- Merci Alfred d’essayer de me réconforter. Mais c’est plus de 3 mois maintenant et non quelques semaines. Et quant à « l’amant éconduit », comme vous dites, la lettre que j’ai reçue ce matin est de lui, justement. Vous savez que j’appréciais beaucoup ce jeune homme. Il m’avait atrocement déçue il y a de longues années mais j’avais su lui pardonner il y a un an. Mieux, j’avais même accueilli son retour aussi chaleureusement que sa propre mère, certainement… Vous vous doutez du sentiment de trahison que j’ai ressenti lorsque le chef de la Police planétaire m’a appelée… Mais sa lettre, reçu ce matin, est pour le moins troublante…
Le majordome hésita un instant devant la lettre tendue vers lui, avant de la parcourir des yeux. Ceux-ci semblèrent d’ailleurs sortir de ses orbites lorsqu’il termina le texte. Pour la première fois depuis bientôt trois décennies, ce brave Alfred semblait lutter pour conserver son flegme légendaire !
- Si je puis me permettre, ce… cet… individu ne manque pas de toupet ! Je pense que…
- Allez me chercher Thyliann, s’il vous plaît, Alfred, je veux lui parler. Seule à seule.

Le majordome hésita un infime instant avant d’acquiescer d’un signe de tête on ne peu plus dévoué. Sa sérénité toute retrouvée, il salua et quitta la pièce.

De nouveau, Madame Telrone parcourait la lettre avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 17 Avr - 18:30

La jeune femme venait de terminer son rapport. Certes, les nouvelles n’étaient guère fabuleuses mais sa détermination n’avait pas bougé d’un poil de Mynock. Et si les rapports de la pléthore d’enquêteurs privés, embauchés par la mère de Nialye, contenaient autant d’information que les torchons odieux qu’on pouvait trouver dans tous les kiosques de Corellia, elle devait convaincre Madame Telrone de la laisser partir enquêter elle-même. Elle saurait retrouver ce beau parleur qui s’était montré sous sa vrai nature !

- Dites-moi Thyliann, commença la veuve du Sénateur Telrone, vous enquêtez bien pour retrouver ma fille, Nialye Telrone ?
La femme, toujours belle et majestueuse malgré sa soixantaine d’années bientôt arrivée, affichait un visage ferme et serein mais la jeune garde du corps ne s’y trompait pas, beaucoup de larmes avaient coulé sur se doux visage à peine usé par les années. Il ne fallait pas chercher loin pour voir de qui Nialye tenait sa prestance et sa superbe… Mais que voulait dire cette question ? Et ce lourd silence la précédant, à la fin de son compte-rendu ?
- Bien évidemment ! affirma Thyliann Guldwin avec son ton militaire caractéristique. Je travaille pour vous et votre fille depuis des années et ma dévotion à votre famille a toujours été intacte !
Devait-elle se justifier plus ? Qu’attendait donc Madame Telrone comme réponse ?
- Très bien, je suis rassurée, commenta la veuve en affichant ce qui aurait pu apparaître comme un sourire cynique. J’avais juste eu l’impression que votre compte-rendu s’attardait plus sur l’absence d’information fiable sur le supposé ravisseur de ma fille que sur l’absence d’information fiable au sujet de ma fille elle-même…
Thyliann voulut répondre quelque chose mais rien ne vint. Madame Telrone reprit, toujours aussi posée.
- Pas de vendetta personnelle, Thyliann. Votre priorité, votre unique mission, est bien de retrouver Nialye. Pas de la venger !
Thyliann aurait voulu argumenter mais elle sentit de suite que le meilleur choix restait d’acquiescer en silence.
- Bien, hocha Madame Telrone. En ce cas, j’ai peut-être une piste d’information qui pourrait s’avérer utile… Et je veux que ce soit vous et vous-même qui vous en chargiez…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 18 Avr - 14:31

La jeune femme d’allure sportive, coupée à la garçonne, marchait d’un pas pressé. Un YT-2400, dernier né des chantiers Corellien, avait été mis à se disposition et déjà pilote et copilote, ainsi que les 5 meilleurs gardes de la famille Telrone l’attendaient. Identification de l’appareil, autorisation de décollage, trajectoire de bord, tout était prêt. L’appareil flambant neuf était idéalement équipé : armurerie, cabine princière réservée pour Nialye, infirmerie et droïd médical… et même un système de communication hyperspatial. Le genre d’appareil qui coûtait une véritable petite fortune !
Les moyens financiers mis en oeuvre par la mère de Nialye donnait toute la mesure de l’importance qu’elle attachait à cette mission… s’il était besoin de le préciser.
Thyliann Guldwin ferma la passerelle derrière elle et prit la parole. Un général parlant à ses troupes à la veille de livrer une bataille décisive…
- Bien. Nous savons de sources fiables que le dénommé Chelicolav cal Podigno serait sur la Base « Maison » ou dans les alentours. « Maison », pour ceux qui ne le savent pas déjà, est une base située sur la Route Corellienne, à quelques parsecs d’ici. Construite de bric et de broc, elle s'est beaucoup développée ces dernières années. Elle serait dirigée depuis quelques mois par un triumvirat qui essaie tant bien que mal d’y faire régner un semblant d’organisation. Nos enquêteurs ont pu rassembler quelques bribes d’information utile : l’une des trois dirigeante de la base, Diaz, une ancienne sergent SpecForce, aurait connu cal Podigno. Celui-ci a d’ailleurs énormément investi financièrement dans cette base. Madame Telrone semble douter de la culpabilité de cal Podigno mais il reste quand même notre principal suspect et donc notre principale piste…


[HRP]
Un système de communication subspatial dans un Transport Spatial, c’est plausible ?
Ce que je dis sur Maison, je me gourre pas ? me corriger au besoin et j’éditerai


Dernière édition par Cheapo le Lun 21 Avr - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moonblade
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 143
Age : 38
Profession : Ex-Stormtrooper
Race : Humain
Crédits : 2408
Date d'inscription : 21/02/2008

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
7/154  (7/154)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Dim 20 Avr - 1:07

[HJ]
Attention.
Dans le vocabulaire Star Wars, subspatial s'oppose à hyperspatial. La propulsion subluminique va moins vite que la lumière, les communications subspatiales restent elles aussi, grosso modo, dans les limites de la vitesse-lumière (certains passages de romans Star Wars, dont Trève à Bakura, expliquent vaguement que les communicateurs subspatiaux sont tout de même plus rapides que la lumière mais possèdent une portée limitée à un peu moins d'une année-lumière... en gros ça permet de contacter l'autre bout d'un système stellaire instantanément alors qu'avec une radio, dont les ondes vont à la vitesse de la lumière, on aurait un décalage de plusieurs heures).
Un communicateur subspatial ne permet donc que des communications à courte portée. Il est donc extrêmement courant à bord des transports spatiaux (il s'agit même d'un équipement de base, indispensable pour contacter les astroports).
Le communicateur hyperspatial, par contre, est une installation extrêmement coûteuse. Ce genre de dispositif n'est normalement pas présent à bord des transports légers en raison de l'énorme dépense d'énergie qu'il suppose. Le réacteur à énergie d'un petit vaisseau ne parviendrait pas à le faire fonctionner correctement tout en maintenant les autres systèmes actifs.
Précisons dans la foulée que les communications hyperspatiales sont acheminées par un vaste réseau de balises de communications, dense dans les régions très peuplées de la galaxie mais nettement moins développé dans les zones les plus reculées. Plus la communication utilise de balises pour parvenir à sa destination, plus le coût augmente. Généralement on considère qu'un tarif moyen de 100 crédits à la minute s'applique pour une communication standard.
L'Empire dispose de son propre réseau de communication autonome, extrêmement bien protégé, qui permet notamment aux Star Destroyers de se contacter entre eux sans dépendre des réseaux publics. Le réseau impérial est, bien entendu, l'une des cibles privilégiées des actions de l'Alliance Rebelle : détruire des balises impériales permet de ralentir la machine militaire de l'Empereur.

Concernant la base Maison, l'historique de la station est un peu plus compliqué.
À l'origine il s'agit d'une station spatiale privée, utilisée comme base intermédiaire par les vaisseaux d'exploration de Farsky, d'une société d'éclaireurs spatiaux, dont le travail est d'ouvrir de nouvelles voies hyperspatiales en précalculant des trajets rapides en hyperespace.
La Guerre des Clones ayant fait diminuer les crédits de l'exploration spatiale, la petite société a fermé boutique.
Quand l'Empire est apparu, il a lancé plusieurs actions visant à relancer l'économie, dont des mesures concernant la reprise de l'exploration spatiale.
L'Alliance Rebelle naissante a utilisé ce prétexte pour se créer une couverture sur la station désaffectée FarSky. Sous l'apparence d'une innocente reprise de l'activité d'exploration s'est installée une base secrète de l'Alliance. Quelques mois après la Bataille de Yavin, la réorganisation de l'Alliance a permis la création des S.S.A.R. (les Services Secrets de l'Alliance Rebelle), dont le siège fut installé sur Farsky, rebaptisé par le nom de code "Maison".
Maison est devenu le foyer des agents secrets de l'Alliance Rebelle, ils y retournaient après chacune de leurs périlleuses missions contre l'Empire galactique.
Quelques mois avant la mort de l'Empereur, l'un des agents secrets de Maison, Merlin Dex, a trahi la Rébellion. Il aurait rejoint le Côté Obscur de la Force suite à un développement de ses capacités dans la Force, mal canalisées en l'absence de maître compétent, en cette période où les Jedi étaient pratiquement disparus. L'Empire a attaqué Maison au cours d'une vaste bataille spatiale. De nombreux agents et soldats de l'Alliance sont morts dans l'affrontement et les Rebelles ont finalement été contraints d'évacuer le secteur.
Ce n'est qu'une fois la Nouvelle République instaurée que Maison a à nouveau fait parler d'elle. La station spatiale a été utilisée comme refuge pour des dizaines de milliers de réfugiés fuyant l'Empire. Une sorte de gouvernement improvisé s'est instauré parmi les réfugiés et la Nouvelle République a laissé les choses se faire. La station Maison est désormais civile et autonome, bien qu'officiellement affiliée à la Nouvelle République, où elle projette même d'envoyer prochainement un sénateur comme représentant de leurs intérêts.
[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/feuilles-de-personnages-f9/mo
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 21 Avr - 10:47

[HRP]
Tiens c'est Moonblade et pas MJ Benoit qui répond ? :p

OK pour Maison, merci pour ces précisions. Pour le système de communications hyperspatiales, c'est donc excessivement onéreux mais possible. Et si cela consomme excessivement d’énergie, on peut considérer qu’il n’est pas utilisable (ou en tout cas pas sans risques) en vol mais uniquement une fois posé et à l’arrêt ?
Et autre question dans la foulée : ce genre de système de communications peut se trouver facilement sur toute planète ou station un minimum développée ? Ou pas si facilement que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moonblade
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 143
Age : 38
Profession : Ex-Stormtrooper
Race : Humain
Crédits : 2408
Date d'inscription : 21/02/2008

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
7/154  (7/154)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 21 Avr - 12:32

[HJ]
Celui qui répond, c'est le compte connecté automatiquement au moment où je lis le message, rien de plus.

Pour le système de communication, le faire fonctionner à l'arrêt est effectivement une solution. En gros, il faut couper tous les autres systèmes électriques d'un vaisseau léger pour le mettre en fonction. Ou alors installer un générateur plus puissant, qui risque d'alourdir le vaisseau et donc lui faire perdre en maniabilité (c'est le choix des navettes Lambda de l'Empereur, par exemple, de vrais fers à repasser volants mais capable de communiquer à toute la flotte impériale instantanément).
On peut imaginer qu'un vaisseau équipé d'un communicateur hyperspatial coupe tous ses systèmes même dans le vide de l'espace, pour quelques minutes, afin de passer un coup de fil. Mais il sera alors extrêmement vulnérable : totalement immobilisé, pas de chauffage, pas de ventilation... au-delà de quelques minutes, la survie devient problématique. Et en cas de combat, c'est la mort certaine (pas de boucliers, pas de moteurs...)
[/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/feuilles-de-personnages-f9/mo
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 22 Avr - 17:27

« Vif Argent » s’était posé sur un bout de ce qui était appelé astroport mais ne correspondait que très sommairement aux critères standards exigés pour ce titre. Un officiel en tenue approximative avait collecté les frais de séjour depuis à peine 10 minutes que, déjà, un second individu venait réclamer ces mêmes droits. Et quand James le fit naturellement remarquer, l’homme au profil menaçant s’approcha pour murmurer à voix basse.
- Faut pas croire que c’est l’triumvirat qui dirige ici. T’as le choix, tu payes tranquillement où je me charges de te délester des quelques barrettes de crédit qui t’empêchent de comprendre.
Le petit caïd eut à peine le temps de finir sa phrase que James Carane, qui avait tout de l’expérience rompue aux arts martiaux de Chel’ cal Podigno, lui assena un violent coup sur l’oreille. Le coup, destiné plus à sonner qu’à faire mal, mit malgré tout l’homme à terre. Celui-ci tenta de se jeter de suite sur son adversaire mais fut accueilli d’un coup de pied chassé en pleine tête. Essuyant le sang qui coulait de sa mâchoire et cherchant des yeux la dent qu’il venait de perdre, l’humain supplia de suite James de le laisser partir. Mais l’homme derrière le simple pilote avait des investissements financiers à protéger ici et il était hors de question de laisser ce genre de petit racketteur continuer à exercer dans le coin. C’étaient ces truanderies qui avaient terni l’image de « Maison » et défavorisaient le business.
- Je te laisse en vie à une seule condition, susurra James d’une voix glaciale en tenant son adversaire par les cheveux, tu quittes cette base au plus vite ! Si jamais je croise ton sale petit museau, je peux te jurer que tu maudiras ta mère de t’avoir mis au monde et me suppliera de t’achever… et que je prendrai plaisir à te faire languir…
Le bandit de petite envergure souffla un « oui » à peine audible et s’éloigna prestement dès que le propriétaire du vaisseau l’eut lâché. Espérons que l’individu ait compris, pensa-t-il avant de s’éloigner du ponton.


Quelques dizaines de mètres plus loin, une silhouette, tapie dans l’ombre, n’avait rien manqué de la scène…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 23 Avr - 18:04

Les rues sales se succédaient aux allées mal rangées. Ca et là un mendiant de plus venait quémander quelques restes. La lumière artificielle suffisait difficilement à cacher des zones d’ombres qui n’avaient pas grand chose de rassurant.

Mais James Carane semblait décidé à visiter les coins les plus sordides de « Maison ». Des quartiers où les réfugiés luttaient jour après jour pour simplement survivre.

Le pilote marchait depuis de longues heures quand enfin il arriva dans des quartiers plus éclairés. Il allait s’avancer un peu plus vers les travaux qui avançaient doucement devant lui quand un droïd militaire l’arrêta.

- Désolé, Monsieur, sonna la voix nasillarde et métallique du droïd, mais vous n’êtes pas autorisé à pénétré dans cette zone de travaux sans autorisation.

James éprouva un certain soulagement à voir ainsi un des droïds qui avaient coûté une fortune à Chelicolav cal Podigno effectuer son travail… Par contre, si les travaux avaient avancé en quelques mois derrière le droïd, les résultats restaient bien loin des attentes du joueur professionnel. Le premier complexe hôtelier devait ouvrir pour le Jour de la Liberté… soit dans moins de 2 mois… James Carane ne put s’empêcher de sourire à la pensée de ce jour férié unanimement respecté. Un jour qui existait depuis des centaines d’années sous l’Ancienne République mais qui n’avait pas autant été respecté que durant ces 20 dernières années où l’Empereur l’avait modestement rebaptisé « Jour de l’Empereur ». Combien de planète ou de système respectait maintenant ce jour comme il se devait ? Il y avait fort à parier que l’Empereur était encore bien trop vivant dans l’esprit de nombreux habitants de cette Galaxie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 24 Avr - 18:46

James devait se faire à l’idée que, quoi qu’il arrive, il ne pouvait pas faire grand chose dans l’immédiat pour l’avancée de ces travaux. Chelicolav cal Podigno était recherché sur « Maison » au moins autant que dans le système Corellien et le twi’lek chargé des investissements financiers de ce cher cal Podigno serait probablement très désagréablement surpris de croiser son employeur… surtout après l’avoir vu quitter la base prisonnier à bord d’un Galion impérial.

James pensa de suite à Diaz. Pour elle, c’était différent. Certes elle l’avait trahi, quelque part, mais son regard quand il avait été emprisonné par l’Empire n’avait su cacher ses regrets. Diaz était marié depuis peu et leur idylle était bien loin mais il restait malgré tout une certaine amitié entre les deux anciens SpecForce. S’il parvenait à la rencontrer ainsi déguisé, elle ne le trahirait pas et pourrait peut-être même l’aider… ou au moins expliqué sa trahison, un peu plus d’un mois plus tôt…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 6 Mai - 18:46

- Veuillez vous éloigner Monsieur. Dernière sommation ! insista le droïd du même ton uniforme.

James revint aussitôt au moment présent et s’éloigna rapidement, non sans maugréer quelques mots dans sa barbe naissante. Le pilote arpenta les rues en direction du centre originel de la base. Là où se situait avant le QG local et secret de la Nouvelle République. Là où se situait depuis bientôt un an le triumvirat aux commandes de « Maison ».

Le bâtiment n’avait rien d’un réel centre de commandement. Un bâtiment agrandi récemment, certes, mais certainement pas de quoi réellement le distinguer des autres. Seul sa façade réaménagée et les lettres qui s’inscrivaient en grand au-dessus de l’entrée marquait sa particularité. Aucun soldat ne semblait garder l’entrée. Juste un sommaire système de vidéo-surveillance et une porte fermée électroniquement.

Une queue interminable de gens, s’étendait le long du bâtiment. Toutes les races de la Galaxie semblaient être représentées. Certaines que Chel’ cal Podigno se demandait même s’il les avaient un jour croisé quelque part. Et pourtant, il avait baladé son sourire séducteur dans autant de cantina et palaces que de puces sur le dos d’un bantha.

En tous les cas, une conclusion s’imposait à cet état de fait : hors de question de devoir patienter des heures devant à attendre bêtement. Et d’ailleurs, ce n’était aucunement les intentions de James Carane. Non, ce qu’il lui fallait c’était observer ce bâtiment en long et en large et apprendre tout ce qui pouvait s’avérer utile. Le tout sans se faire repérer, bien sûr.Et si Cheapo savait si bien se faire remarquer quand il le souhaitait, il était également passé maître dans l’art de la discrétion. L’homme afficha un léger sourire à cette pensée, aussitôt ravalé derrière le visage austère du pilote James Carane. Il retrouvait le terrain de l’action, restant son propre chef, suivant ses propres idées, organisant sa propre stratégie et il aimait ça plus que tout.


Dernière édition par Chel' cal Podigno le Mar 20 Mai - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 7 Mai - 16:43

Les appartements, si tant est qu’on pouvait les appeler ainsi, que James Carane squattait étaient parfaits… en tout cas parfaits du point de vue de leur emplacement et de la vue qu’ils offraient. Très certainement pas d’un point de vue confort et cadre de vie. Mais peu importe. Si le postérieur raffiné du sieur cal Podigno avait connu les fauteuils les plus moelleux de grands palaces, l’homme n’avait pas pour autant perdu la notion du confort sommaire d’un vaisseau dépouillé… quand ce n’était pas celui d’une geôle impériale !

L’homme reposa ses macrojumelles, le visage satisfait. Au moins ces quelques jours d’attente, à observer la façade principale du bâtiment, avaient été très riches d’enseignement. Restait à vérifier une ou deux choses et il pourrait agir. Trois options s’offraient pour le moment à lui mais il lui fallait encore affiner ça… même s’il avait déjà sa petite idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 12 Mai - 12:26

Cela faisait bientôt une semaine que Chelicolav cal Podigno était arrivé sur « Maison » sous le nom d’emprunt de James Carane. Une semaine et le moins que l’on pouvait dire c’était qu’il s’était fait discret.
Chel’ s’en voulait d’avoir perdu deux jours. Deux jours et un peu d’argent… Mais si l’argent on pouvait toujours en gagner, le temps perdu était lui bel et bien perdu. Lui qui se targuait d’être fin tacticien, d’être extrêmement bien entraîné et habitué aux missions d’infiltration… Et il venait de perdre deux jours tout simplement parce qu’il ne disposait pas d’une tenue d’escalade et d’infiltration digne de ce nom ! Il aurait dû prévoir cette éventualité et planifier ses achats avant d’arriver… mais non. Et là, il venait de passer deux jours entiers rien qu’à pouvoir trouver ce qu’il aurait pu se procurer en quelques heures, s’il avait cherché ça ailleurs que sur « Maison »…
Chel’ rouvrit les yeux. L’heure n’était pas au retour sur le passé mais bien à aller de l’avant. Les lumières artificielles de la station étaient toutes tamisées depuis bientôt deux heures, simulant, comme chaque soir, une nuit artificielle. Un rapide coup d’œil en bas lui indiqua que la rue était toujours aussi calme. S’il tombait maintenant, personne ne le verrait… de même que personne n’aurait l’idée de regarder les arrières du bâtiment servant de siège de gouvernement au triumvirat, où une silhouette intégralement de noir vêtue escaladait la paroi. Pourtant même un observateur aguerri aurait pu difficilement distinguer l’homme en train d’escalader d’ombre en ombre si prestement le mur.
Cinquième et dernier étage, il s’était arrêté devant l’une des petites lucarnes de l’austère bâtiment. La vitre épaisse venait enfin de céder face à ses outils. Restait à pénétrer à l’intérieur du bâtiment sans bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 13 Mai - 16:06

L’homme avait passé le reste de la nuit à se faufiler discrètement de pièce en pièce, d’étage en étage, évitant finalement facilement les quelques rondes des gardiens. La sécurité du bâtiment était à l’image du développement de « Maison » : assez artisanale et approximative. Rien à voir avec une base impériale.
Cela dit, les quelques recherches de Cheapo n’avaient rien donné. Soit les fichiers informatiques lui avaient refusé l’accès soit les documents papiers n’avaient rien apporté de brillant. Mais après tout, quelle chance avait-il de trouver quelque chose ici concernant Nialye Telrone et sa disparition. Inconsciemment, Chelicolav cal Podigno avait surtout profité de l’occasion pour se renseigner sur le présent et l’avenir de la base dans laquelle il avait investi la moitié de sa fortune. L’homme eut presque honte à cette pensée. Lui qui avait juré de tout mettre de côté tant qu’il n’avait pas sauvé sa princesse… Un vrai compte de fée, presque.
Cheapo laissa de côté l’ironie de sa situation et finit par atteindre ce qu’il cherchait : le bureau personnel du Sergent Diaz. Ou plutôt de l’ex Sergent Diaz. Chel’ repensa à ses souvenirs avec elle. De bons et de moins bon… comme cela lui arrivait souvent finalement, surtout avec une femme de caractère. Un autre souvenir le fit sourire : après toutes ces années, il ne savait toujours pas son prénom. « Sergent » répondait-elle quand on le lui demandait. Et même sur le coin de l’oreiller, avec toute la détermination que le beau séducteur y mettait elle n’avait jamais avoué son prénom…

Et une idée saugrenue vint auréoler le sourire de Chelicolav cal Podigno : et si, dans ses dossiers administratifs ou personnels, se trouvait la réponse à cette énigme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chelicolav cal Podigno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre Civile :: [Galaxie] Entrez dans le jeu :: [Galaxie] Espace :: [Galaxie] Les Autres Mondes :: [Privé] Campagne nantaise-
Sauter vers: