Guerre Civile

La galaxie de Star Wars est en ébullition. La Rébellion lutte farouchement pour la liberté contre la puissante armée de l'Empire... Quel rôle allez-vous jouer ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  UF²UF²  AltarideAltaride  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chelicolav cal Podigno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Chelicolav cal Podigno   Mer 8 Mar - 22:11

Les aventures du beau Chelicolav cal Podigno...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Depart...   Jeu 9 Mar - 10:44

Parti de la nouvelle base Rebelle de Da Socha, Cheapo se fait conduire sur la base Port Franc IV où l’attend depuis déjà quelques temps une corvette corellienne. Une corvette gagnée à la suite d’une partie de Sabacc des plus endiablées, au cours du réveillon de la nouvelle année.
Deux semaines de trajets et Chelicolav cal Podigno a eu largement le temps de réfléchir à tous ses nouveaux projets. Ayant toujours vécu à grande vitesse, sans jamais penser au lendemain, depuis son départ précipité du système corellien, il y a une petite dizaine d’années, les choses se sont encore accélérées dernièrement. Sa carrière politique qu’il croyait ruinée depuis l’affaire de Charybde s’est relancée et le voilà devenu Ambassadeur de Corellia auprès de la Nouvelle République. Un poste certes très peu en vue par les temps qui courent mais, dans la vie comme au sabacc, on ne sait jamais quelle sera la prochaine carte à être retournée. D’ailleurs, qui eut cru que Cheapo eut pu recroiser Nialye après toutes ces années ? Une rencontre que le jeune politicien avait surtout vue comme une aubaine pour sa carrière à ses débuts… Bref, Cheapo avait maintenant tout planifié. Et il était pour le moins satisfait de son travail. Tout allait se passer pour le mieux, il n’en doutait pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 9 Mar - 11:18

La navette se posa sur l’astroport. Cheapo invita Arti et Rolk Riffs, les deux frères, pilotes et copilotes de leur vieux Transport Z40 rapiécé depuis plus de vingt cinq ans, à déjeuner. Il faut dire que le voyage en leur compagnie avait été tout, sauf triste. Cheapo, seul passager à bord, avait eu le droit à leurs avis sur des sujets aussi divers que variés. Une fois le repas terminé, ils se proposèrent d’ailleurs d’accompagner Chel’ cal Podigno jusqu’à la corvette. Celui-ci ne put le leur refuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 9 Mar - 19:28

L’appareil ne payait pas de mine. Laissé à quai depuis de longs mois, son aspect extérieur était des plus sommaire mais les deux félins confirmèrent qu’il était en parfait état. Ils insistèrent même pour remettre à jour deux ou trois détails en salle des machines. Ils estimèrent son prix à environ quatre ou cinq millions de crédits. Cela dit, s’il était pressé de vendre, Cheapo pouvait en tirer de suite (enfin, dès que l’argent serait débloqué par l’administration républicaine) dans les 3,5 millions, s’il le cédait à la Nouvelle République. Peu enclin à chercher le meilleur acheteur potentiel pour son appareil, Chel’ accepta la proposition des frères Riffs. Une fois le contrat rédigé, il le leur laissa afin qu’ils le rapportent à Da Socha. De son côté, après avoir passé quelques communications avec Corellia, Cheapo alla négocier un YT 2000 quasiment neuf et s’envola en direction de la capitale du système corellien.

Cinq jours de voyage à ressasser sans cesse ses plans. Rien de tel pour augmenter un peu plus le stress…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Arrivée sur Corellia   Ven 10 Mar - 10:46

Lorsque Cheapo arriva en vue de Corellia, il appela de suite son nouveau contact et rendez-vous fut pris dès le soir même. Le jeune politicien passa par sa banque afin d’effectuer les opérations nécessaires et constata avec joie que sa part sur les trois derniers mois de salaire de Lirb Ralitock avait été versée. Il avait complètement oublié cette rentrée d’argent mensuel pourtant conséquente. Son ami avait finalement quelques talents…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Reservation   Sam 11 Mar - 11:13

Il héla un taxi et se fit conduire dans le quartier de l’Université Corellienne. La grande et onéreuse (comme aimait à lui rappeler son père autrefois) université où le jeune Chelicolav avait commencé ses études de commerce, une douzaine d’années auparavant. L’université où il avait rencontré la jeune fille du Sénateur Dragan Telrone…
Cheapo s’arrêta au niveau d’un restaurant chic du quartier. Il entra et se présenta à l’accueil. Quelques instants plus tard, un Corellien, la cinquantaine passée, habillé à la dernière mode arriva, un large sourire aux lèvres :
- Monsieur Podigno, c’est un immense plaisir que de vous recevoir. Vous m’avez dit que vous aviez une requête assez particulière à formuler. Je vous avoue que je bous d’impatience !

Chel’ cal Podigno n’était pas dupe. Il savait très bien que le propriétaire du restaurant ne se souvenait aucunement d’un de ses anciens clients, encore étudiant, qui n’avait plus mis les pieds dans son établissement depuis de longues années. Cela dit, il avait très certainement dû se renseigner un minimum depuis l’appel de Cheapo, une petite semaine plus tôt. Un travail de recherche somme toute assez facile, d’ailleurs, tant les photos du nouvel Ambassadeur de Corellia auprès de la Nouvelle République (ce dont tout bon Corellien se fichait éperdument) et de la jeune Nialye Telrone, fille du célèbre Sénateur du même nom, avaient parcouru la presse depuis quelques mois. Cheapo afficha son plus beau sourire et aborda directement le sujet qui lui valait d’être ici en ce jour :
- Et bien voici. Je désirerais faire une réservation pour la semaine prochaine, la soirée du quatre, pour être précis.
- Bien sûr, bien sûr, Monsieur Podigno. Absolument aucun problème. J’apprécie d’ailleurs que vous vous soyez déplacer pour effectuer votre réservation mais sachez que vous auriez pu sans aucun problème l’effectuer par comlink.

Le sourire de Cheapo s’intensifia un peu plus.
- Je ne pense pas, expliqua-t-il calmement. Je m’excuse de ne pas avoir été assez explicite. Je ne désire pas réserver une table mais le restaurant dans son ensemble et votre salle panoramique en particulier.
Le restaurateur se fit hésitant.
- A peine une semaine à l’avance ? Il nous arrive bien de réserver la salle panoramique pour un dîner privé mais il faut prévoir des mois à l’avance, si ce n’est une année. Comprenez bien que cela me chagrine autant que vous de devoir vous dire non mais…

Cheapo ne le laissa pas finir sa phrase.
- Ecoutez, j’ai de l’argent et, loin de moi l’envie de paraître présomptueux mais je pense que si je vous propose une somme 10 000 crédits, je crois que cela permettra de rentabiliser très largement votre soirée, surtout en semaine.
- Vous avez bien dit 10 000 crédits ?

Les yeux du commerçant ne cachaient pas leur surprise. Cette somme représentait le chiffre d’affaire de plusieurs semaines du restaurant.
- C’est bien ce que j’ai dit, confirma Cheapo. Je pense qu’à ce prix là, vous pourrez sans problème inclure la décoration de la salle ainsi que l’apéritif.
- Bien sûr, Monsieur Podigno. Il va de soit que tout sera arrangé selon votre bon plaisir. Puis-je cependant savoir combien de personnes vous compter inviter ce soir là ?
- Et bien, avec moi-même, cela fera deux convives. J’ose donc espérer que les serveurs seront disponibles.


Le propriétaire du restaurant garda pour lui ses commentaires sur les exigences de son client et fut forte aise de compter parmis ses nouveaux clients, une personne apte à dépenser ainsi.
- Une dernière chose, l’interrompit Cheapo dans sa rêverie. Pas de journalistes à cette soirée, ni qui que ce soit. Je compte sur vous pour que personne ne soit au courant. Je ne tiens pas à retrouver ma photo dans tous les canards du système dès le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Etape suivante   Lun 13 Mar - 12:21

Plutôt fier de son effet, Cheapo affichait un très large sourire quand il s’engouffra dans le taxi qui l’attendait. Une petite heure de trafic perturbé par les embouteillages d’heure de pointe et il arriva à la porte de « Diamond Forever », l’une des bijouteries les plus chics de Corellia.

Vingt minutes d’avance. Le temps de pouvoir flâner dans les rayons, au milieu des diamants et autres bijoux. Chelicolav cal Podigno n’eut pourtant pas beaucoup de temps de répit. A peine eut-il passé la porte d’entrée que la jeune vendeuse twi’lek vint à sa rencontre.
- Monsieur Podigno. J’espère que vous avez fait bon voyage. Si vous voulez me suivre dans le petit cabinet de l’arrière boutique, j’y ai fait préparer une petite collation. Maître Sielonas va vous rejoindre au plus vite.
Cheapo fut presque pris de cours. Lui qui pensait devoir aller se présenter au guichet. Les talents de ce Maître Sielonas dépassaient visiblement le simple domaine de l’orfèvrerie : il savait également recevoir ses clients. Il avait vraisemblablement prévenu ses employés et la jeune twi’lek avait visiblement été chargé de s’occuper personnellement de ce client de qualité.

Cheapo n’avait pas encore eu le temps d’apprécier le confort de l’un des fauteuils que Maître Sielonas entra. Son visage intensément ridé et ses cheveux et sa petite barbiche, d’un blanc immaculé, lui donnaient un âge sans fin. Une fois les formules de politesse passées, entre champagne et cigare corellien, le maître orfèvre présenta les meilleurs produits de sa collection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 13 Mar - 16:18

    [HJ] Très bien.

    Deux petits commentaires concernant les sommes d'argent.

    Je crois bien, de mémoire, qu'une corvette corellienne se négocie d'occasion environ 1,5 millions de crédits et non 3 ou 4.

    Par ailleurs réserver un restaurant huppé entier pour la soirée coûtera à mon avis bien plus de 10 000 crédits. La galaxie peut fournir des produits et services d'un luxe affolant. Si le restaurant est vraiment d'un très haut standing, on peut y goûter des plats à plus de 500 crédits et y boire des bouteilles pouvant aller jusqu'à 5000 crédits. Autant dire que le chiffre d'affaire du restaurant entier pour une soirée dépasse de loin les 10 000 crédits qu'une tablée de riches industriels pourraient débourser d'un seul coup. Bref pour le top du top niveau restaurant, j'ajouterai allègrement un zéro au prix de la réservation... menu compris, c'est la maison qui offre !
    Après un jet de Marchandage peut faire baisser le prix (après tout il n'y aura que 2 clients à servir). Notons aussi que la discrétion a un prix, s'il est intégré au tarif du restaurant, ça peut également expliquer la hausse. Une indiscrétion de la part d'un serveur est si vite arrivée... [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 16 Mar - 16:23

[HJ]
Pour la corvette g fait par rapport à ce que j'avais noté chez Seb : ds les 3.5M de credits. Mais bon, à voir.
Pour le resto, il s'agit d'un resto chic mais sans plus, situé dans le quartier etudiant. Et non pas un vrai restaurant gastronomique tres cher ds un quartier chic. C'est dc pour ça que je n'ai mis que 10 000 mais une fois encore, je n'ai rien changé ds mes notes sur les possessions financieres de Cheapo, dc le prix sera le prix.
[\HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 16 Mar - 16:33

Il faisait déjà nuit depuis un moment quand Cheapo sortit enfin du magasin. Il avait passé plus de quatre longues heures à contempler ces chefs-d’œuvre et bien que le choix de bagues soit finalement limité à une petite dizaine d’exemplaires, selon les critères précis qu’il avait spécifiés, Cheapo avait eu bien du mal à porter son choix. Après avoir longuement hésité entre la bague chargée d’histoire ayant appartenue à la reine éplorée de quelque ancienne civilisation et la dernière création, quatre fois primée du Maître, il avait finalement considéré qu’offrir une bague déjà portée n’était pas la meilleure solution. Maître Selonias avait ensuite pris attentivement notes des quelques désirs qu’avait formulé le futur acheteur et c’était promis de lui livrer l’objet d’art sous trois jours.
Cheapo n’avait pas regardé à la dépense et c’était préférable car cela lui avait coûté largement plus cher que l’ensemble des travaux qu’il avait entrepris sur la base Maison. C’était presque l’intégralité de ce qu’il avait de côté qui était parti dans cet achat. Si la Nouvelle République pouvait effectuer rapidement le paiement de la corvette corellienne, cela ne serait pas de refus.

Il était tard. Trop tard pour aller sonner à l’entrée de la villa Telrone. Et de toute façon, Cheapo préférait s’accorder encore une nuit de tranquillité à bord de son nouveau transport, rebaptisé « Commandant de Sabre ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 16 Mar - 19:23

    [HJ] OK pour le restaurant à 10 000 crédits si ce n'est pas le top du top.

    Concernant la corvette, un modèle de ce genre (corvette corellienne d'occasion) se négociant 1,5 million de crédits d'après le livre des règles, c'est ce prix-là qu'empochera Cheapo. Quand même de quoi se payer une belle bague... (pour le bijou, y'a pas de limite de prix, c'est toi qui vois combien tu mets. Si ça dépasse le million, c'est un objet qui aura une réputation dépassant les limites du système et plus ça sera cher, plus l'objet sera réputé. [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 16 Mar - 22:08

[HJ]
Bah j'ai dit que c'etait plus cher que ses investissements sur Maison.... Sachant que Cheapo a dépensé plus de 5 Millions de credits... Je vais regarder en fonction des finaces du flamby Wink

Pour la corvette, je note 1.5M, no pb.
[\HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Debut des opérations   Jeu 16 Mar - 22:14

Le lendemain matin, Cheapo se leva aux aurores. Et encore, le mot était presque faible. Corel était très loin de vouloir se lever que notre héros avait déjà revêtu son plus beau costume, celui qu’il portait d’ailleurs presque tous les jours. La circulation était encore fluide à cette heure plus que matinale et il arriva à la villa Telrone avant que le soleil ne soit encore apparut. La superbe demeure avait été reconstruite à l’identique et il ne restait plus aucune trace de l’explosion qui avait manqué de mettre fin aux jours de Nialye quelques semaines plus tôt.

Le majordome fut surpris de le voir ainsi arriver, un panier de pâtisseries dans une main et une simple rose rouge corellienne dans l’autre.
- Madame Telrone n’est très certainement pas levée à cette heure, pas plus que ne doit l’être Mademoiselle, expliqua-t-il de son air pincé. Voulez-vous patienter dans le petit salon ?
- Non merci, Alfred, je connais la maison et je pense que je vais discrètement m’accorder le plaisir de toquer à la porte de Mademoiselle, lui sourit Cheapo en imitant son ton pincé.

- Je ne crois pas Monsieur Podigno, insista le majordome. Vous n’êtes pas sans connaître les graves attentats dont a été victime Mademoiselle. La sécurité a été largement renforcée et je ne pense pas que mademoiselle Guldwin apprécierait que vous vous octroyiez un passe-droit.
Le sourire du jeune séducteur fondit aussitôt. Ses plans venaient de subir une indéniable contrariété. Thyliann Guldwin, garde du corps personnelle de Nialye, ne portait pas vraiment Cheapo dans son cœur. Le contraire en eut d’ailleurs été étonnant. Un affreux doute s’empara de notre jeune héros : ce garçon manqué, aussi féminine qu’un troupeau de banthas, pourrait-elle à elle-seule mettre à mal les plans savamment étudiés de Cheapo ?

Pour le moment, en tout cas, le jeune homme fut conduit au petit salon et invité à attendre patiemment le réveil de ses dames, sans quitter la pièce. Un soldat en arme lui fut même attribué pour compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 17 Mar - 18:42

Les affaires étaient mal engagées. Corrompre son compagnon armé serait très certainement compliqué et son visage fermé n’inspirait pas à la confidence amoureuse. Cependant, Cheapo commença à discuter tranquillement avec le soldat et finit par le dérider quelque peu. Celui-ci finit d’ailleurs par lui avouer que mademoiselle Telrone n’occupait plus la même chambre qu’auparavant. Malgré tout, il se refusa à confier à Cheapo où elle se trouvait maintenant. Les affaires s’empiraient.
Etre bloqué dans ses élans par la sécurité de la villa, que Cheapo, lui-même, avait conseillé de renforcer. L’ironie n’avait rien d’appréciable.
Le jeune prétendant se décida finalement à agir. Hors de question d’attendre sagement ici.
Il se leva donc et demanda à aller aux toilettes. Le soldat l’accompagna donc jusqu’à la salle de bain la plus proche mais resta naturellement à l’extérieur. Cheapo sortit de son bracelet un minuscule tournevis et s’enquit de démonter le faux plafond de l’un des cabinet. Quelques instants plus tard, il rampait dans les conduits d’aération de la villa. Trop facile. Pour quelqu’un plus habitué à s’infiltrer dans les bases impériales, la sécurité de la maison Telrone était encore perfectible.

Il s’orienta à travers les conduits et finit par se trouver juste au-dessus de l’ancien bureau personnel de feu le Sénateur. Une descente discrète et Cheapo se retrouva derrière l’ordinateur du bureau. Il s’alluma sans difficulté. Par contre, accéder à la session de Nialye, nouvelle propriétaire du bureau s’avéra compliqué. L’apprenti pirate informatique en était à son nième mot de passe erroné quand, sans trop y réfléchir, il composa le mot Thyliann, comme pour exprimer sur le clavier son énervement contre la garde du corps zélée. Un son caractéristique confirma l’accès au compte personnel de Nialye.
L’étonnement de sa trouvaille laissa quoi quelques instants Cheapo. Il aurait de loin préféré entendre ce son lorsqu'il avait composé "chelicolav" quelques instants plus tôt...

Il se ressaisit finalement et se mit en quête de trouver un plan détaillé de la villa. Dire qu’il trouva exactement ce qu’il cherchait serait exagéré mais l’ancien Lieutenant SpecForce découvrit finalement que les appartements de sa cible se trouvaient maintenant au sous-sol, à la verticale même du bureau où il se trouvait.
Cela dit, percer le plancher ne l’enthousiasma pas vraiment. Et puis, nul doute que la rose apprécierait moyennement la poussière de ces hypothétiques travaux. Il fallait trouver autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Sam 25 Mar - 16:43

Il prit au hasard un dossier papier sans importance sur l’étagère et se dirigea vers la porte du bureau. Fermée, évidemment. Cela dit, il ne s’agissait pas d’un coffre-fort mais simplement d’une porte fermée à clé. Rien qui ne retint trop longtemps l’infiltrateur. Cheapo referma derrière lui et s’avança dans le couloir. Naturellement, un garde était posté devant l’ascenseur. Il l’aurait mérité son petit-déjeuner en tête-à-tête !
- Laissez-moi passer ! ordonna Cheapo sans hésiter. Je dois donner immédiatement ce dossier à mademoiselle Telrone !
Le soldat resta interdit, ne sachant que dire ou que faire.
- Ecoutez mon ami, enchaîna-t-il, je ne veux pas vous faire perdre votre poste. Je vous confie mon arme et vous me laissez passer. Cela ne peut attendre.
L’homme prit machinalement le MerrSonn « Flash 4 » et laissa timidement passer l’Ambassadeur décidé.

En bas l’attendrait peut-être un ou deux autres soldats. Le même coup de bluff passerait certainement. Et, enfin, il pourrait sortir de sous sa veste ses croissants et sa rose qui, décidément, auraient été difficiles à délivrer. Un Ding caractéristique et les portes de l’ascenseur s’ouvrirent.
Aucun garde !
Seulement une porte fermée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Mauvaise rencontre...   Mar 28 Mar - 21:52

Cheapo sourit. Pour la première fois depuis qu’il s’était levé ce matin, le sort lui avait réservé une bonne surprise. Il frappa doucement à la porte.
- Qui est-ce ? répondit une voix très sèche bien que féminine.
Pas la voix de Nialye, pensa Cheapo. Plutôt celle de sa garde du corps. Evidemment ! C’était trop beau ! Pour le coup, il pouvait oublier le bluff.
- Un message urgent pour mademoiselle Telrone, tenta-t-il tout de même sans conviction.

Nul doute que de l’autre côté de la porte blindée, derrière son œilleton, Thyliann Guldwin observait le visiteur non attendu.

Contre toute attente, la porte s’ouvrit. La jeune garde du corps, au physique agréable s’il n’avait été affublé d’un caractère si antipathique, toisa lentement Cheapo.
- Qu’est ce que tu fais là ? lui demanda-t-elle d’un ton encore plus agressif que prévu, ce qui n’était pas peu dire. Nialye n’a plus rien à voir avec toi ! Tu n’as pas encore compris ça ? Elle a pas besoin d’un bellâtre arriviste qui la plaquera à la première occasion. Donc maintenant, tu repars en sens inverse ou c’est moi qui te montre le chemin manu militari !
- J’aurais pensé qu’une garde du corps aurait un minimum de politesse et saurait vouvoyer un ami intime de son employeur, renchérit calmement Cheapo un sourire figé sur le coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Une rude epreuve   Mer 29 Mar - 21:48

Le coup partit sans que l’ancien SpecForce s’y attende. La claque résonna sur sa joue.
Cheapo se ressaisit juste à temps pour parer le deuxième coup. Mais Thyliann était bien plus agile qu’un simple soldat et elle tira aussitôt à elle son adversaire avant de le faire basculer par-dessus elle. Cheapo atterrit au milieu de la pièce. Il se releva doucement et inspecta la petite pièce : un lit sobre, une étagère et quelques tableaux sur les murs. L’antichambre des appartements de Nialye. Le lit défait indiquait que c’était là que devait dormir la jeune garde du corps.

- Tu as compris ou faut que j’insiste ? demanda-t-elle sèchement en s’avançant de nouveau.
- Je crois que nous allons avoir du mal à nous entendre, sourit Cheapo.
Le genre de sourire qui ne peut convaincre que d’une chose : insister.

Thyliann enchaîna plusieurs attaques aux poings que son adversaire para sans trop de difficultés, entraîné par déjà plusieurs années d’arts martiaux.
- En fait, continua Cheapo, j’ai eu vraiment énormément de mal pour conduire jusqu’ici ces quelques croissants et il cela me fendrait vraiment le cœur de devoir les ramener avec moi.

De nouveau, Thyliann enchaîna une série d’attaques et, cette fois, un coup de pied atteignit l'homme au visage. Il recula sur le coup même s’il réussit à se maintenir sur ses pieds. Cela dit, rien à voir avec la claque de tout à l’heure, la garde du corps ne jouait plus et agissait comme si sa cliente était en réel danger.
Cheapo dut donc se concentrer au maximum sur ses talents de combat à mains nues pour se protéger des coups redoublés de la jeune femme. Il ne se priva cependant pas de continuer son monologue, entrecoupé par les attaques de Thyliann.
- Je suis sincèrement désolé… Mais je n’ai acheté que quatre croissants… Un nombre difficile à diviser en trois ! Outch !

Cette fois-ci, le coup porté au ras du sol heurta et déséquilibra le beau parleur et le fit tomber au sol. Thyliann se jeta sur lui mais Cheapo la repoussa des deux jambes. Elle heurta l’étagère qui renversa son contenu de livres au sol. La garde du corps prit deux pas d’élan et sauta pieds en avant vers son adversaire. Celui-ci para le coup et lui attrapa le pied au vol. Tous deux retombèrent au sol, l’un sur l’autre. Thyliann enchaîna les coups sur l’homme situé sous elle.

C’est à cet instant que l’autre porte de la pièce s’ouvrit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 30 Mar - 16:17

[HJ] Comme c'est plutôt bien, je suggère de rendre ce sujet visible aux autres (tout en maintenant l'interdiction de poster aux personnages n'appartenant pas à cette époque). Qu'en penses-tu ? Autant récolter les lauriers... [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 30 Mar - 23:14

[HJ]
bah dans l'absolu ca ne me derange pas.
au contraire, ca peut etre sympa
[\HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 31 Mar - 14:36

Cheapo a écrit:
[HJ]
bah dans l'absolu ca ne me derange pas.
au contraire, ca peut etre sympa
[\HJ]

    [HJ] C'est donc fait. [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Lun 3 Avr - 20:28

- Thyliann ! Chel’ ! Qu’est-ce qui se passe ???
Nialye, dans une nuisette fort jolie, venait de sortir de sa chambre, visiblement alertée par le vacarme.
- Il a tenté de s’introduire jusqu’à toi ! se défendit de suite Thyliann, oubliant de vouvoyer la jeune politicienne.
- Je ne faisais que vous apporter ces quelques pâtisseries, gente dame… et cette rose… renchérit Cheapo.
Ecrasé sous la garde du corps, il sortit de sous sa veste un sachet déchiré d’où tombaient quelques miettes et une tige de rose cassée, presque dépourvue de pétales. La scène aurait pu paraître comique pour un observateur extérieur et Nialye loua le ciel que cette pièce ne soit pas pourvue de caméras de surveillance.
Un lourd silence s’imposa. Ni la jeune noble ni les deux adversaires, toujours l’un sur l’autre, n’osèrent bouger.
Un ding sonore vint rompre cette scène figée. Pas moins de six hommes en arme sortirent de l’ascenseur et se précipitèrent à travers la porte restée ouverte.
- Mademoiselle ! Un visiteur a disparu dans la villa. Il s’est peut-être infiltré dans le but d’attenter à votre personne !
- Ne le cherchez pas plus loin,
répondit laconiquement Nialye. Ma garde du corps l’a intercepté… Et il ne faisait que m’apporter le petit-déjeuner…

Les deux belligérants se relevèrent doucement et Cheapo enleva les miettes de croissants étalées sur son costume.
- Eh bien, heureusement que je n’ai pas pris de pâtisseries à la crème, commenta-t-il simplement.

Nialye rassura les gardes et réussit finalement à les convaincre de repartir d’où ils venaient. Elle se dirigea ensuite vers les deux autres, dans l’attente d’une explication plausible. Thyliann, puis Cheapo racontèrent chacun leur version édulcorée des faits. A ce jeu là, ce fut la jeune garde du corps qui en pâtit le plus. Son employeuse ne se priva pas de lui passer un petit sermon et la congédia. Celle-ci s’en alla sans un mot mais le regard noir qu’elle jeta à Cheapo lui fit froid dans le dos. Celui-ci retrouva son sourire lorsque les portes de l’ascenseur se furent refermées et s’apprêta à embrasser la belle Nialye.
- Et qu’est-ce qui t’a pris, toi, de venir ici sans prévenir et en bravant la sécurité de la villa ? l’interrompit la jeune politicienne. Nous avons triplé le service de sécurité. Nous sommes en état d’alerte maximum. Et toi tu débarques comme si de rien n’était pour apporter des croissants ! Tu méritais largement la correction que t’as mis Thyliann.
- Correction ? N’exagérons rien. J’ai pu bloquer sans peine ses coups et c’est uniquement parce que j’ai un peu plus de savoir-vivre qu’elle et que je ne frappe pas les femmes qu’elle est restée consciente !

Ils se regardèrent un long moment en silence et, finalement, Nialye se jeta dans les bras de son ancien fiancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 4 Avr - 20:16

Il était déjà dix heures passées quand les deux jeunes gens remontèrent au rez-de-chaussée. Dix heures passées et ils n’avaient toujours pas pris leur petit-déjeuner. Tout s’était finalement arrangé au mieux pour Cheapo qui avait pu inviter Nialye, comme il le souhaitait, au restaurant dans lequel ils avaient passé leur premier repas en amoureux, près de douze ans plus tôt. Celle-ci avait aussitôt accepté la proposition si romantique et avait même promis de décaler une réunion avec quelques personnalités du parti.

Lorsque madame Telrone, la mère de Nialye, aperçut le jeune Chel’ elle s’empressa de venir le saluer. Elle ne lui reprocha aucunement sa façon peu orthodoxe d’avoir déjoué le service de garde mais, au contraire, s’avoua à la fois très impressionnée par son efficacité et très inquiète quant à la sécurité de sa fille. Elle insista même longuement, jusqu’à ce que celui-ci accepte, pour que Cheapo s’entretienne avec le service de sécurité de la villa et donne tous les conseils nécessaires à mademoiselle Guldwin, l’actuelle responsable de ladite sécurité. Les gardes n’avaient visiblement pas considéré comme primordial de détailler à madame Anissa Telrone l’histoire de l’affrontement dans l’antichambre des appartements de sa fille. Cheapo ne put que leur en être reconnaissant et dut se résoudre à devoir tenir conférence avec Thyliann et les autres responsables de la sécurité, le lendemain après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 5 Avr - 2:08

    [HJ] J'adore Very Happy [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: "J'adore qu'un plan se déroule sans accrocs !"   Mer 5 Avr - 20:43

Quatre jours avaient passé. Après ses obligations auprès de la famille Telrone, Chel' avait pris le temps de se rendre sur Selonia. Là il avait passé quelques jours avec sa mère et put se confier à sa nourrice. Parmis les bruits qui circulaient sur la planète, il apprit quelques histoires sur des affaires plus ou moins louches de son père. En creusant un peu, il apprit que des "Sith", les ennemis des Jedis à ce qu'il en avait compris, s'habillaient en Maltignon. Si c'était là le seul lien qu'il y avait, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter mais Cheapo doutait fortement des motivations de son père...

Le grand jour était arrivé. Cheapo s'était fait coupé un nouveau costume sur mesure. Pas du chez Maltignon, meme si la maison avait maintenant acquis ses lettres de noblesses, pour le jeune politicien, cela restait une question de principe ! Il arriva largement en avance et discuta longuement avec le patron. Tout était en place. La salle avait été décorée de roses et une simple table meublait la grande salle. Cheapo laissa sa main glisser dans sa poche... Toutallait bien passer...

Un élément perturbateur vint malheureusement contrecarrer tous ses plans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Affaires mal engagées....   Jeu 6 Avr - 0:59

Nialye venait d'ariver mais elle n'était pas seule, comme Cheapo l'avait espéré et comme c'était convenu ! A ses côtés se tenait une Thyliann méfiante qui regardait chaque coin du restaurant comme si elle se trouvait en zone ennemie. Le visage de Cheapo passa du sourire satisfait de la surprise annoncée au visage crispé de la désillusion totale.
Nialye prit de suite la parole pour s'excuser :
- Je suis désolé mais mère a vraiment insisté pour que je sois escorté. J'ai même été obligé d'insister pour qu'elle accepte que seule Thyliann soit présente dans le restaurant. Les autres surveillent les alentours le quartier. Mais c'est peut-être mieux comme ça. Tu comprends, après ce qui est arrivé à père et les attentats qui m'étaient destinés, même si je le voulais, je ne pourrais pas faire autrement...

En plus de Thyliann dans ses pattes, Nialye avait ramené toute une petite armée qui circulait autour du restaurant. C'était bien la peine d'avoir payé pour la discrétion du propriétaire ! Voyant la mine renfrognée de Cheapo, elle ajouta :
- Tu verras nous passerons un très bon moment. Et puis, s'il te plait, j'aimerais que tu fasses un effort pour apprécier Thyliann. Vous voir aisni vous chamailler à chaque occasion m'est insuportable. C'est elle qui m'a soutenue durant toutes ces années, après ton... enfin après que...
Nialye ne termina pas sa phrase, trop lourde de sens. Cheapo ne put s'empecher de culpabiliser. Décidément, la soirée commençait mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chelicolav cal Podigno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre Civile :: [Galaxie] Entrez dans le jeu :: [Galaxie] Espace :: [Galaxie] Les Autres Mondes :: [Privé] Campagne nantaise-
Sauter vers: