Guerre Civile

La galaxie de Star Wars est en ébullition. La Rébellion lutte farouchement pour la liberté contre la puissante armée de l'Empire... Quel rôle allez-vous jouer ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  UF²UF²  AltarideAltaride  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chelicolav cal Podigno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: De mal en pis...   Jeu 6 Avr - 14:12

Cheapo joua machinalement avec la minuscule boite dans sa poche de veste, tout le long du repas. Thyliann s’était assise à à peine un mètres de la table du couple et observait d’un regard noir oppressant l’homme face à Nialye. Elle décortiquait sans aucun remord la moindre syllabe de leur conversation.
Du coup, ce fut un repas calme et presque sans paroles. Cheapo avait perdu toute motivation. Il n’avait qu’une envie, prendre la garde du corps par la taille et la jeter par la fenêtre en lui bottant en passant l’arrière train… et vu son visage figé, celle-ci n’en pensait pas moins.

Le repas dura à peine plus d’une heure mais pour Cheapo, ce fut déjà bien trop long. Il avait prévu une ballade romantique dans la foulée mais avec la garde rapprochée de Nialye, il allait falloir improviser quelque chose.
- J’ai deux tickets pour l’opéra Relone ce soir, mentit-il. Veux-tu poursuivre la soirée là-bas ?… au moins Thyliann ne pourra pas s’asseoir à côté de nous, compléta-t-il intérieurement.
Nialye regarda sa garde du corps avant de répondre et ce fut Thyliann qui répondit à la place de la jeune noble. Ne pouvait-elle même plus décider d’elle-même ce qu’elle devait faire !?
- Non. Cette sortie était déjà beaucoup trop imprudente. J’ai promis à Madame Telrone que nous rentrerions aussitôt que possible. Je me permets d’ailleurs d’insister pour que vous évitiez de mettre ainsi en danger ma cliente.

Se pouvait-il réellement que cette fille aussi féminine qu’un troupeau de bantha se permette de lui faire la morale ? Avait-elle même déjà connu un quelconque danger réel ? Cheapo, pourtant usuellement si à même de contrôler ses sentiments, sentait l’énervement monter en lui. Il fallait vraiment faire quelque chose. S’il n’agissait pas ce soir, il n’aurait peut-être plus une autre occasion avant longtemps… peut-être même jamais ! Ce n’était pas l’amour, ni même une quelconque tendresse qui animait maintenant l’ancien joueur professionnel. C’était devenu une question d’honneur. Cette soirée aurait dû être sa grande soirée. Il était hors de question qu’une garde du corps bornée gâche tous ses plans. Il parviendrait à ses fins, d’une façon ou d’une autre !

Son esprit cogitait à toute vitesse. Il lui fallait une solution et une solution rapide. le temps lui était compté…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Le début des ennuis...   Ven 7 Avr - 1:04

Ils descendirent l’escalier. Un speeder blindé, noir mais élégant, attendait, entouré de quatre hommes en arme. Une dizaine de motojet ainsi qu’un autre speeder étaient garés quelques mètres plus loin. L’escorte attendait patiemment. Cheapo insista auprès de Nialye pour la raccompagner jusqu’à la villa. Celle-ci finit par accepter. Ils étaient quatre dans le speeder blindé : Thyliann et le chauffeur à l’avant et le couple à l’arrière. Convaincre Nialye d’imposer à sa garde du corps de ne pas s’installer elle-aussi à l’arrière n’avait pas été très simple. pourtant, ce n'était qu'une étape, il fallait trouver un moyen de se débarrasser de toute la troupe. Malgré toutes les idées qui venaient à l'esprit dde Cheapo, aucune n'était malheureusement jouable.

Il commençait à s'avouer vaincu. Ce fut à cette instant que le sort lui vint de façon surprenante en aide. Sans que personne ne ce soit aperçu de rien, un missile vint s'écraser sur le speeder, le projetant contre l'immeuble le plus proche. Dans le même instant, des tirs fusèrent des immeubles autour, décimant l'escorte. L'airspeeder traversa le vitrage d'un building et termina sa course au milieu des bureaux. Heureusement, le solide blindage de l'engin avait résisté. Ses occupants n'étaient que commotionnés. Thyliann et Cheapo se firent tout deux un devoir de protéger au plus près la jeune noble. Et Nialye dut élever la voix pour qu'ils n'en viennent pas au mains.
Le quatuor était arrivé au niveau des ascenseurs quand un autre airspeeder s'enfonça dans le bâtiment. Cinq humanoïdes, intégralement vêtus de noir, en sortir et ouvrir aussitôt le feu. Le malheureux chauffeur tomba aussitôt au sol. Cheapo fut plus prompt que Thyliann et plongea avec Nialye derrière une rangée de bureau. Thyliann s'était réfugiée quelques mères plus loin, visiblement vexée que Cheapo lui ait volé la vedette. Les deux concurrents ripostèrent malgré tout de concert. Leurs assaillants ne faisaient visiblement pas le poids et ils durent rapidement reculer.
Cheapo agit d'instinct et, profitant du peu de repis, entraîna Nialye à sa suite dans l'ascenseur. Il referma aussitôt les battants, avant que Thyliann n'ait pu les rejoindre. Enfin, il tenait l'occasion qu'il cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 7 Avr - 18:35

C'était l'occasion ou jamais. Cheapo se lança aussitôt dans son argumentation. Nialye devait absolument quitter la planète, au moins provisoirement. Ni la villa familiale, ni aucun endroit de Corellia n'était sûr. La jeune était visiblement hésitante mais partir maintenant était hors de question, même si Cheapo insista que c'était la solution la plus prudente. Il possédait un vaisseau et saurait la protéger mieux que n’importe quel service de sécurité. La preuve, il avait déjouer celui de la villa sans aucune peine. De plus partir maintenant brouillerait les pistes. Nialye hésita de nouveau mais finit par refuser fermement. Cheapo devait tout d’abord sauver Thyliann, puis les ramener toutes les deux. Elle en discuterait plus tard avec sa mère et sa garde du corps.
Ce fut le mot de trop. Cheapo ne pouvait supporter que chacune des décisions de Nialye soit obligatoirement liée au bon vouloir de cette fille. Qui était-elle pour elle ? Sa garde du corps, pas sa mère ou sa petite-amie ! Le jeune politicien se saisit donc de la demoiselle et l’entraîna vers le parking, contre son grés. Il parvint après quelques essais à forcer un airspeeder et partit tambour battant.
Sous les cris de protestations de Nialye, il expliqua qu’il allait la ramener au plus vite à la villa mais il savait déjà qu’il n’en ferait rien. D’une part, Nialye serait mieux protégé à bord de son YT et d’autres part, s’ils partaient quelques temps ensemble, il aurait tout l’occasion de compenser cette horrible soirée.

Et puis, une suite réservée les attendait face aux superbes plages de Zegema...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Premieres disputes...   Lun 10 Avr - 0:58

Nialye n’était pas non plus née de la dernière pluie et la naïveté que lui avait connu Chel', une dizaine d'années plus tôt s'était bien dissipée. De plus, elle connaissait Corellia aussi bien que son compagnon, aussi se rendit-elle très rapidement compte qu'ils ne se dirigeaient aucunement vers la villa.
- Où m'emmènes-tu ? s'écria-t-elle vigoureusement. Tu ne vas quand même pas me forcer à partir dans ton vaisseau !
Cheapo ne répondit pas. Toute sa concentration était entièrement affectée au pilotage à vive allure à travers les avenues embouteillées de Coronet. A plusieurs reprises, ses slaloms frolèrent de très près d'autres speeders mais il ne ralentit pas.

Devant son mutisme, Nialye reprit :
- Pour qui te prends-tu pour vouloir ainsi décider à ma place ? Nous ne sommes pas mariés ! Aucun lien ne nous uni, dois-je te le rappeler ?
Ces derniers mots sortirent Cheapo de son silence.
- Et cette Thyliann, qui est-elle ? Ta garde du corps incompétente ou ta maîtresse, à diriger ainsi ta vie ?
- Ah c'est donc ça, tempêta Nialye. De la jalousie pure et simple ! Et si c'était ça ? Si elle était réellement ma maîtresse ou mon amante ? Que dirais-tu ? En tout cas, tout était plus simple avant que tu ne reviennes. Tu étais partie, j'ai réussi à m'en remettre et maintenant que tu es revenue, je pensais que tu avais changé. Il n'en est rien, une fois de plus tu fuis mais cette fois, tu me forces à fuire avec toi ! Je ene suis pas comme toi. Je n'ai aucune envie de vivre dans je ne sais quel bouge perdu au fin fond de la Galaxie. C'est ici que ma vie se trouve et c'est ici que je me bats pour réinstaurer la République au sein de la Galaxie ! Si tu ne peux pas comprendre ça, je ne sais même pas pourquoi je m'efforce de te l'expliquer !

Cheapo se força à garder son sang-froid en même temps que son silence. Ses diatribes l'avait passablement énervé, d'autant plus qu'elle avait en bonne partie raison. Mais il était trop tard pour reculer, se convaint-il. Il allait poursuivre selon ses plans improvisés et quand ils seraient tous les deux au calme, à bord du vaisseau, il expliquerait la vrai raison de cet "enlèvement". Alors elle comprendrait...

Sentant son calme revenu, il voulut reprendre la parole, la rassurer et commencer à lui expliquer mais elle l'interrompit sèchement.
- Ne m'adresse pas la parole. Je daignerai t'écouter quand nous serons à la villa !

A son sale caractère, Cheapo répondit par un entêtement au moins aussi ferme. Il ne céderait pas. Il irait jusqu'au bout et dans quelques mois, il rieraient ensemble de cette soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Decollage !   Mar 11 Avr - 0:38

N'en déplaise à la jeune noble, son sale caractère impérieux avait trouvé un esprit au moins aussi déterminé que le sien. Le speeder dérapa violemment en arrivant dur le quai V23-426 de l'astroport. Cheapo déscendit aussitôt de l'engin bien erraflé et alla ouvrir la portière passager :
- Mademoiselle, si voulez bien vous donnez la peine de descendre, votre appareil vous attend.
Le regard froid de Nialye était plus qu'explicite, aussi Chel' fut bien obligé d'argumenter plus avant.
- Je t'en prie Nialye ! C'est pour ton bien. Et puis quelques semaines de vacances en amoureux, tu ne va quand même pas me refuser ça ?
- Te refuser ça ? Il y a bien des choses que tu mériterais que je te refuses. Ramene-moi à la villa et de suite !!

- Ne te rends-tu pas compte du danger ? Nous avons été poursuivis pendant une bonne portion du trajet... Si tu ne te dépeches pas, je vais etre obligé de te laisser mon mini-blaster pour que tu defendes cherement ta jolie peau...
- Arrete tout de suite ! Tu n'es pas obligé d'ajouter à cet enlevement de la moquerie ! J'ai tres bien vu que nous n'étions pas suivis ! Ne m'oblige pas à prendre moi-même le volant !

Cheapo n'allait pas reculer et pour aller de l'avant, il se dût de forcer son argumentation. Il emploigna Nialye à bras le corps, la porta sur son épaule, à la mode sac de patate, et, au prix de quelques bleus et cris perçant, porta Nialye de force jusqu'à l'intérieur du YT. En fermant le sas Cheapo eut une affreuse pensée : pourvu qu'aucun paparazzi n'ait suivi la scène !
Chel' ne s'attarda pas sur le sujet. Il cérouilla derrière lui, déposa aussi élégamment que possible la belle Nialye sur le fauteuil passager et mit les moteurs en route. Il était temps trois speeders noirs arrivaient à toute vitesse. Le "Commandant de Sabre" décola sans atrder sous des tirs de blasters.
- Tu vois bien que nous étions poursuivi ! s'exclama Cheapo
- Il est effectivement possible que la police corellienne poursuivent les ravisseurs hors-la-loi tel que toi, comme,nta ironiquement la jeune noble...


Et il fallait bien avouer qu'à moins d'effectuer un improbable retour en arrière, il était impossible de savoir s'il s'agissait de terroristes avides de sang ou de policiers tentant désespérément de faire respecter l'ordre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 11 Avr - 2:54

    [HJ] J'ai mis un micro résumé sur la feuille de personnage de Gisho Lamna sur le Spip.
    D'ailleurs je me dis que je pourrais mettre Gisho Lamna sur Guerre Civile, en tant que PNJ.

    Quand j'aurais le temps...
    [/HJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 11 Avr - 19:19

[HJ]
Micro resumé de la derniere partie ?
Tu aurais presque pu le mettre directement en article spip, non ?
[/HJ]



Les premières heures n’avaient pas été des plus joyeuses. Cheapo avait espéré pouvoir argumenter et convaincre Nialye du bon fondé de son action. Mieux, il espérait toujours se retrouver dans ses bonnes grâces, effacer l'influence néfaste qu'avait eu sur la jeune noble sa garde du
corps. Il faudrait malheureusement plus qu'une simple discussion en amoureux pour effacer tout ceci. L'histoire de la soirée n'avait en rien simplifié les choses au sein du couple. Cheapo avait malgré tout rentré comme prévu les coordonnées de Zegema. Du coup, Nialye était allé se coucher dans la cabine principale et avait vérouillé derrière elle.
Le lendemain n’avait pas été plus jovial Cheapo avait pourtant expliqué à Nialye son projet de vacances. Il avait même lui-même cuisiné un repas somme toute appréciable et bien supérieur à la qualité de l'autochef mais rien n’y fit, Nialye appliquait avec une fermeté indéniable une grève de la parole.
Il était vraiment difficile pour Cheapo d’imaginer qua la situation puisse encore empirer… et pourtant… Une situation que Cheapo avait pourtant planifiée jusqu’au moindre détail. Jamais il n’avait connu aussi cuisant échec... Il fallait qu'il se sorte de cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mer 12 Avr - 19:33

[HJ]
Mettre Gisho sur Guerre civile pourrait etre une bonne idee. Par contre, j'ai peur qu'à force ca charge les sujets inutilement, non ?
[/HJ]


Ce ne fut que deux jours après leur départ que la situation commença à s’améliorer. Cheapo avait tout son possible pour attendrir de nouveau Nialye et son travail commençait à porter ses fruits. Nialye lui en voulait toujours et il ne pourrait rien y changer mais ils étaient à tout le moins parvenus à un compromis : Nealye avait accepté de lui donner 48 heures de plus pour s’expliquer et se faire pardonner.
48 heures c’était bien trop peu pour atteindre Zegema Beach mais c’était en théorie largement assez pour que le séducteur redresse la situation. De petits plats en grandes scènes à la lueur des chandelles (il n’avait pas fallu longtemps à Cheapo pour équiper son vaisseau du nécessaire), le couple retrouvait ses marques, si bien que Cheapo put enfin mener à bien ses plans. Il profita de ce que Nialye était dans la salle de bain pour décorer la pièce principale. Des roses un peu partout, des couverts de qualité et, surtout le plat préféré de Nialye, du moins 12 ans plus tôt. Tout était réuni !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Interruption   Ven 14 Avr - 16:38

Le repas se passa à merveille. Enfin, Chelicolav cal Podigno avait pu trouver LA situation optimale pour sa demande. Ce fut donc une fois arrivé au dessert qu'il alla chercher la bague… Il se voyait déjà mit à genou, comme il se doit, et demander à Nialye si elle ne voulait pas, de nouveau, sa proposition… Sauf que cette fois, il se promettrait de ne pas s’envoler avant le mariage...
Nialye fonderait en larme et se jetterait dans les bras de son ancien fiancé…
Chel revint avec le dessert et l’écrin dans sa poche de veston. Le moment tant attendu était enfin là… Cheapo se mit à genou quand : Bang !

Un choc sourd sur la coque fit vibrer l’ensemble du vaisseau. Nialye et Cheapo furent projetés contre la parois puis roulèrent sur le sol. Les alarmes se mirent à retentir de partout. L’instant magique était rompu et Cheapo se retrouva à quatre pattes à chercher des yeux la bague qui venait de quitter son écrin. En vain.


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Nouvel incident !   Mer 19 Avr - 13:51

Tant pis pour la bague. Cheapo, mû par des réflexes depuis longtemps éprouvés, se rua vers le poste de pilotage. Une rapide vérification des voyants du tableau de bord lui indiqua que les dégâts étaient déjà conséquents. Il passa les commandes en manuel et zigzagua tant qu’il pu. Le vaisseau avait été sorti contre son grès de l’hyperespace. Nul doute que les assaillants devaient être équipés en conséquence. Pour autant, Cheapo doutait qu’il pût s’agir d’une quelconque faction impériale. Il s’agissait plutôt d’une bande de pirates. Des pirates bien armés mais des pirates malgré tout. Malgré ses virages serrés, Cheapo ne put éviter une nouvelle salve de tirs. Deux chasseurs en plus d’un imposant vaisseau le gardaient en ligne de mire.

A l’arrière du « Commandant de Sabre », Nialye poussait quelques mots bien placés mais déplacés dans la bouche si charmante d’une noble politicienne de bonne famille. Des jurons autant adressés aux assaillants qu’au pilotage vigoureux de son ex-fiancé…
- Nialye, vas t’occuper du canon de vaisseau ! On ne va pas les laisser nous artiller ainsi sans répondre !
- Dis donc, Môssieur Maltignon… ou Môssieur cal Podigno, maintenant, je ne suis pas ton esclave twi’lek ! J’ai mal saisi où était le s’il te plait dans ta phrase si poliement tournée…
- Nialye, ce n’est pas le moment
, s’inquiéta Cheapo.
- Ah ce n’est pas le moment. La grande scène est passée et maintenant voilà. Plus besoin de faire le moindre effort. C’est donc ça la vie avec Môssieur cal Podigno ? Quelques instants glamours avant de tout oublier ?


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: La fin d'un reve...   Ven 21 Avr - 16:40

N’importe qui eut pu croire qu’en cet instant si périlleux, l’urgence était ailleurs mais, pour autant, Cheapo bondit aussitôt de son siège après avoir remis machinalement les commandes en automatique. Ils régleraient le problème des pirates ultérieurement et, de toute façon, ceux-ci n’étaient pas là pour détruire le vaisseau… Il fallait qu’il termine ce qui avait été commencé…
Le héros charismatique arriva donc auprès de Nialye qui était toujours en train de parcourir des yeux autant que des mains les moindres recoins du vaisseau, à la recherche de ce qui avait dû se trouver dans l’écrin maintenant dans sa main gauche.
- Que cherches-tu ? s’inquiéta Cheapo.
- Rien, j’inspectais les tâches de graisse sur ta belle moquette rouge, sur le sol. Qu’y avait-il là-dedans, au fait ? répondit Nialye d’une voix cassante en montrant l’écrin. Chelicolav cal Podigno, je ne sais ce que tu avais prévu ce soir mais je crois que je n’aurai jamais de réponse à cette question…

Cheapo ne répondit pas. A ce jeu de sous-entendus, il était loin d’être sûr de lui.
Les explosions secouaient le vaisseau de toute part et les alarmes sonores se faisaient de plus en plus nombreuses.

Et soudain, une explosion plus forte que les autres, puis le noir complet. Toute l’alimentation électrique venait de rendre l’âme, tandis que sous l’impact, les deux jeunes corelliens se retrouvèrent projetés l’un contre l’autre, de l’autre côté de la pièce. Nialye se releva sans trop de dommage mais Cheapo, qui avait involontairement amorti la chute de la demoiselle s’était très certainement brisé quelques côtes, en plus de s’être frappé violemment le crâne contre la parois.

Bien sonné, l’humain ne put se relever. Il avait perdu la notion du temps. Aucun son clair ne lui parvenait. Rien qu'un brouhaha indistinct. Ses yeux à demi-ouvert n’enregistraient que quelques bribes d’images, sans qu’il soit capable de les analyser. Sa main se referma cependant sur un minuscule objet froid qu’il dissimula aussitôt sous ses vêtements, comme par réflexe.
Quelques mètres plus loin, Nialye essayait de lui parler, un mini-blaster sorti d’il ne savait où en main. Décidément, la jeune femme était devenue pleine de ressources.
Des humanoïdes en arme entrèrent dans le vaisseau… Nialye se débattit quelques instants avant d’être bâillonnée et emportée. Chel’ rassembla le peu d’énergie qu’il lui restait pour crier un « veux-tu m’épouser ? » qu’il aurait voulu plus portant. Nialye avait-elle même entendu au milieu du vacarme ? Pour toute réponse, il ne reçut qu’un lourd coup sur la nuque… Puis, finalement, le trou noir.


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 28 Avr - 13:54

L’obscurité. Une pièce complètement plongée dans le noir. Petite. Les parois froides et rugueuses C’est tout ce que Cheapo avait réussi à découvrir jusqu’à présent de son environnement. Il s’était réveillé depuis un peu plus d’une heure et sa mémoire lui revenait par bribe.
Toute cette histoire complètement ridicule sur Corellia et la seule façon dont il avait pu enfin se débarrasser de Thyliann. L’attaque du YT et puis… Et puis sa mémoire ne remontait pas plus loin.

S’étant un peu reposé, Cheapo essaya de faire le point. Quelques cotes cassées. L’épaule droite déboîtée et un sacré mal de crâne. Après tout, il avait déjà connu bien pire.
Ce qui l’inquiétait le plus était Nialye. Où était-elle ? En vie ? Dans quel état ? Autant de questions fort peu rassurantes.
Il se devait donc de faire quelque chose. Après tout si quelqu’un dans cette Galaxie pouvait se sortir d’une telle situation et lui être d’une quelconque aide, ce devait être lui. N’était-il pas après tout l’un des « héros » que la Nouvelle République mettait souvent en exergue dans ses campagnes de recrutement ?
Il fit donc le tour de son étroite cellule. Trois mètres de large, deux de profondeur. Une lourde porte en acier. Aucun accès à des commandes ou câblage.
Qu’importe, ses compétences en électronique n’étaient de toutes façons pas sa principale qualité. Cheapo devait d’abord en apprendre plus sur ses agresseurs et sur la situation avant d’agir d’une quelconque façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ Benoît
Webmestre
Webmestre
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 38
Profession : Meneur de Jeu
Race : Humain
Crédits : Illimités
Date d'inscription : 16/06/2005

Feuille de personnage
Points de Force:
1/5  (1/5)
Points de Personnage:
165/165  (165/165)

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 28 Avr - 15:44

    [HJ] Quand Gisho et les autres interviendront, je pourrais poster aussi Razz [/HJ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/viewtopic.forum?p=6#6
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 1 Aoû - 17:58

Les étoiles reprirent leur taille initiale. Le vaisseau venait enfin de quitter l’hyperespace. La station XB-24-12B était en vue. Gisho avait repris le poste de pilotage. Plusieurs jours s’étaient écoulés. Cheapo avait été libéré par son vieil ami Lirb et le jeune Maître Jedi Gisho Lamna. Libre, certes, mais rien n’était réglé, au contraire. Nialye n’était pas avec lui et il y avait fort à parier qu’elle soit encore aux mains de ces pirates… Cheapo avait profité des deux jours de trajets pour récupérer de ses blessures et de son état de fatigue. Il avait pu récupérer ses bracelets et s’équiper en arme en quittant le repère des bandits.
La bague tournait machinalement dans sa main. Il avait pu miraculeusement la dissimuler aux yeux des pirates et c’était tout ce qu’il lui restait pour garder espoir.

Le YT accosta doucement contre le quai qui lui était attribué. Gisho et Lirb allèrent au centre de communication. Leur objectif : contacter la Nouvelle République et nettoyer proprement la base pirate.
Cheapo, lui, projetait quelques courses avant de repartir… mais pour cela, d’abord obtenir un conséquent pécule. Son vaisseau hypothéqué, il s’acheta un costume digne de ce nom et alla dans le casino de la station. Rien de bien exceptionnel mais la nuit devrait être fructueuse… Une dernière nuit de calme avant ce qui allait peut-être devenir une véritable vendetta….


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 3 Aoû - 16:03

Le vaisseau avait été rééquipé comme un appareil de combat. Cheapo s’était fait un stock de grenades, pack de détonites et détonateurs thermaux. Quelques fusils d’assauts, un lance-grenade et même un BlasTech T-21, véritable fusil mitrailleur. En plus de tout cet armement de guerre, venait une combinaison d’infiltrateur dernier modèle avec un matériel de haute technologie.
Cheapo n’était certainement pas un mercenaire ni un adepte de la violence mais pour autant l’armurier de la station avait fait fortune dans sa journée et les crédits gagnés en grande quantité au sabacc la veille étaient déjà partis.

Chelicolav cal Podigno se lançait dans une véritable Vendetta et bien malin celui qui aurait pu dire jusqu’où il serait prêt à aller…

Gisho Lamna et une petite force de l’Alliance allaient lancer leur attaque le surlendemain. Cheapo se devait donc d’arriver avant eux s’il voulait glaner quelque info. Il avait opérer au sein des SpecForces et connaissait trop bien leur façon d’opérer. La théorie était souvent bien loin de la réalité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Sam 23 Sep - 11:37

Un mois avait passé ! Un mois et s’il faisait le point depuis qu’il s’était lancé à la poursuite de la Sénatrice, le bilan n’était pas flatteur.
Certes le raid sur l’astéroïde avait été un succès. Plus aucun adversaire sur place pour résister face à une escouade de SpecForces expérimentés, menée par Gisho Lamna. Maître Lamna, d’ailleurs, se faisait-il appeler. Cheapo trouva la force de sourire à cette remarque, malgré son optimisme bien entamé.
Bgref, ils avaient nettoyé le lieu, récupéré le vaisseau de Gisho et tout fouillé. Cheapo avait d’ailleurs été intransigeant. Il connaissait les militaires pour avoir été lui-même Lieutenant SpecForce et même s’il s’agissait d’une armée d’élite, censée être réfléchie, il avait préféré mener lui-même les recherches dans la base.
Ils y avaient passé du temps mais ni lui ni les sens de Jedi de Gisho n’avaient rien trouvé. Lirb Ralitock qui accompagnait, dieu sait pourquoi, Gisho Lamna, n’avait rien trouvé non plus dans les bases de données de la mini-base pirate. Lirb était-il de confiance ? Après tout il n’y avait aucune raison qu’il ne le soit pas. Cheapo devenait paranoïaque à mettre ainsi en doute l’intégrité de ses meilleurs amis.
Finalement, les forces armées avaient quitté les lieux, Gisho et Lirb en avaient fait autant. Lirb qui se disait maintenant sensible à la Force après un séjour 4000 ans dans le passé, que ne fallait-il pas entendre comme idiotie ! C’est vrai qu’Isumi Sinshiro et sa bande d’inconscients l’avaient invité à une mission dans ce genre. Mais s’il leur avait rit au nez à l’époque ce n’était pas pour se mettre maintenant à croire Lirb et ses histoires.
Dans l’immédiat, Cheapo s’était retrouvé seul avec son YT-2000 et son nouveau droïd astromec. Il avait passé d’interminables heures à étudier les probabilités de trajectoires en partant de cette base. Où ces pirates se ravitaillaient-ils ? Où opéraient-ils ? Autant chercher une puce dans la fourrure d’un bantha !
L'espoir s’amenuisait.

Mais Cheapo n’abandonnerait pas. Il avait déjà accepté la mort de Cari’Ma sans pouvoir la vérifier de ses propres yeux, il ne rééditerait pas la chose ! Il n’avait pas investi si cher dans une bague pour qu’elle ne soit pas portée !


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Sam 23 Sep - 12:07

Puisque cette base pirate, où ce qu’il en restait après son nettoyage par les SpecForces, n’avait rien voulu révéler, Cheapo allait devoir changer de stratégie.
Les pirates repasseraient probablement tôt ou tard ici. Cheapo avait donc tendu sa petite souricière. Il avait passé plusieurs jours à placer des explosifs un peu partout au cœur de l’astéroïde aménagé. Bien plus d’explosifs qu’il n’en fallait pour transformer en poussière l’intégralité de la structure. Il fallait que ces bandits sachent que Cheapo ne plaisantait pas. S’ils revenaient à ce qui semblait être leur refuge, le jeune Ambassadeur de Corellia serait en position de force pour discuter….
« La base est entièrement minée. Amenez-moi à Nialye où je vous envoie retrouver les habitants d’Alderande ! » Cheapo avait choisi sa harangue et se la répétait sans cesse.

Mais chaque jour l’espoir de recroiser ses pirates diminuaient. Et les seules nouvelles qu’il recevait étaient ses comptes-rendus réguliers de l’évolution de ses comptes ou les rapports peu brillants de ses investissements sur la base Maison !
Cheapo avait un peu travaillé dessus et paré au plus pressé mais le cœur n’y était pas.

Un mois passé ainsi à attendre et toujours rien. Ils ne reviendraient sûrement pas ! Avaient-ils pris peur en apprenant son évasion ? Avaient-ils voulu négocier Nialye au prix fort et étaient alors tombés sur un trop gros parti qui s’était débarrassé d’eux ? Des dizaines d’éventualités naissaient dans son esprit. Aucune de rassurante…

Et une phrase revenait également régulièrement. Une phrase de Gisho avant qu’il ne quitte l’astéroïde : « Je suis persuadé que les Sith sont derrières tout ça » avait-il dit. « Nialye en leur possession servirait à merveille leurs plans… »
Cheapo était persuadé d’avoir affaire à des petites frappes. Des pirates certes mais absolument pas aux services des Sith. Mais s’il se trompait ? Si Gisho avait raison ?
Et Lirb qui lui avait prouvé que son père, maudit soit-il, avait tissé plusieurs contrats avec ces pourritures ! Comment sa mère avait-elle pu choisir un pareil homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 29 Sep - 12:08

Son vieux jeu de sabacc vola dans la pièce.
- Bande d’incapable, s’écria l’homme pour lui-même. Dire que je les paye une fortune !
- Bwîp bïp, bilïïp, commenta le petit droïd astromec à ses côtés.
Cheapo se leva de son siège et laissa tomber son casque sur le sol.
- Non aucune nouvelle Z1, si c’est ta question.
La voix était redevenue un peu plus calme mais on sentait encore la déception qui tenaillait l’homme d’ordinaire si sûr de lui.
- Aucune nouvelle, alors que j’ai soi-disant recruté les meilleurs détectives. S’ils sont meilleurs que d’autres c’est seulement dans leurs tarifs exorbitants ! Et je te parle pas de combien j’ai payé cette installation de communication longue distance ! Faudrait tout faire soi-même !
Chel’ cal Podigno posa un regard empli de réflexions sur son droïd qui sembla lui rendre un air inquiet.
- Faire soi-même, oui. De toute façon depuis le temps, ils ne repasseront plus ici… J’ai glané tout ce que j’aurai pu… c’est à dire rien… On va changer de stratégie…
Cheapo s’installa dans le confortable siège de pilotage et sortit une commande spécialement installée.
- Ferme les yeux Z1…
Le petit droïd n’eut pas le temps de répondre que le ciel s’illumina. Une gerbe de feu et de pierre explosa de ce qui était un instant plus tôt la base pirate abandonnée…

- Allons donc essayer de contacter ce jeune Gisho, savoir si sa théorie sur les Sith et Nialye est fondée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 3 Oct - 15:13

« Gisho, je n’ai revu aucun des pirates. J’ai parcouru le secteur en vain et mes indics, n’ont pas été plus efficaces que les privés que j’ai engagés. Il ne reste dorénavant plus rien de l’astéroïde qui avait servi de base à ces petites frappes. Je m’en vais sur la Base Maison où je dois y rencontrer Sergent Diaz… et y gérer des affaires urgentes. J’y serai probablement quelques jours. Si jamais tu as ce message n’hésite pas à m’y rejoindre ou à m’y appeler. »
Cheapo réécouta son message encore une dernière fois. Bon cela aurait pu être plus concis, et donc moins coûteux, mais cela ne semblait pas être la priorité première de l’ancien joueur professionnel.
Maison. Cheapo avait investi une fortune dans cette base… et pour le moment, cela restait plus un gouffre à crédits qu’un véritable placement. Une petite dizaine de ses droïds d’inspection avaient déjà été endommagés avait-il appris. Tant que le chaos régnerait sur la base, les affaires ne pourraient se développer.
La belle Sergent Diaz semblait beaucoup moins à l’aise dans son nouveau rôle à responsabilité qu’elle l’avait été sur les champs de bataille… ou dans son lit, ne put s’empêcher de sourire Cheapo. Mais c’était de la vieille histoire. Maintenant, elle allait épouser un ancien colonel SpecForce, si ce n’était déjà fait… Non. Cheapo n’avait pas reçu d’invitation, cela ne devait pas encore avoir eu lieu.

- Bwip Bilîp ? interrogea le droïd astromec.
- Oui, oui, je suis prêt. On peut passer en hyperespace. Direction Maison. Arrivée dans 52 heures.
Cheapo sourit en s’écoutant jouer les hôtesse de l’air. 52 heures de vol en hyperespace. Il allait commencer par rattraper une partie de son retard de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 5 Oct - 17:33

Maison n’avait jamais été un modèle de lieu où il fait bon vivre… et la dernière fois qu’il y était passé, Cheapo avait bien remarqué que la situation était inquiétante et se dégradait. C’était d’ailleurs pour cela qu’il avait passé commande d’une centaine de droïds de sécurité.
Pour autant, Cheapo avait été plus que surpris en arrivant sur place. Aucun espace réservé pour qu’il pose son propre appareil. Des travaux qui n’avaient quasiment pas avancés en plus de quatre mois ! Mais combien cette aventure allait-elle lui coûter ?!
Et Cheapo qui venait juste de se faire agresser par deux petites frappes locales. Elles s’en tiraient à bon compte, avec quelques contusions, mais cela dénotait de l’évolution de la base, plus délabrée que jamais.
Le Twi’lek qui gérait ses affaires arriva d’un pas pressé et inquiet :
- Monsieur Podigno, je…
- cal Podigno
, coupa sèchement Cheapo… lui qui ne s’intéressait que rarement à l’étiquette quand il n’avait rien à y gagner.
- Monsieur cal Podigno, pardon. Vous auriez dû prévenir de votre arrivée, nous n’avons rien préparé…
- Je vois ça… En Cinq mois que je vous ai laissé les choses en main, vous n’avez rien préparé…
- Quatre mois et demi, monsieur…
- Oh ça change tout ! Donc dans deux semaines le premier contexte hôtelier sera terminé et habitable ?
- Je… C’est à dire que la situation est délicate et que…

Cheapo ne put faire autrement que de constater la lueur de réelle crainte qui brillait dans les yeux du twi’lek pourtant de 15 ans son aîné. Etait-il devenu le même homme d’affaire froid et austère que son père ? Ne s’intéressant qu’à l’argent et se désintéressant des valeurs sociales ?
- Bon, reprit-il d’une voix plus humaine, vous allez m’expliquer ça en détail autour d’un verre. Où pouvons-nous nous asseoir en toute tranquillité ?

Le twi’lek considéra son employeur d’un regard crispé.
- Euh, dans le petit cagibis à côté. Attendez, je vais faire un peu de place et ranger mes papiers…
- Ah quand même
, ne put s’empêcher de soupirer Cheapo en voyant le minuscule préfabriqué dans lequel son Maître de chantier travaillait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Mar 10 Oct - 13:12

Cheapo se leva, fourbu et épuisé. Ils regarda l’heure et constata qu’ils avaient passé plus de cinq heures ainsi à discuter, recalculer, projeter, améliorer leur stratégie.
- Bien, commenta l’humain. On a tout de même bien travaillé. Je vais tâcher de voir Diaz et d’en discuter avec elle… Un léger sourire s’afficha sur son visage, avant de dsiparaître subitement…
- Si j’en ai le temps, ajouta-t-il tristement. J’ai pas mal d’autre préoccupations un peu plus urgentes…Le twi’lek le regarda fixement, sans mot dire, jouant machinalement avec la poignée d’un de ses tiroirs.
- Bon, reprit Cheapo en s’étirant. Une bonne sonodouche et on se retrouve d’ici une trentaine de minutes pour dîner.
Cheapo n’attendit pas de réponse de celui qu’il avait choisit pour gérer ses actifs sur « Maison » et sortit de la pièce pour rejoindre son YT.

A l’intérieur, le twi’lek ouvrit son tiroir et en sortit une revue ouverte sur la page faits-divers sur Corellia. « Toujours sans nouvelles de la belle Nialye Telrone et de son ravisseur, l’obscur Podigno ! »


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 3 Nov - 12:47

Déjà une heure que Cheapo attendait. Le twi’lek n’était toujours pas là. C’était bien la peine d’avoir insisté pour pouvoir dîner avec l’ex sergent Diaz. Une des ex petites amies du sieur cal Podigno, devenue l’une des trois responsables du triumvira… Cheapo avait beau savoir barratiner, il ne connaissait pas en détails les comptes de ses investissements ici et négocier sans avoir les cartes en main n’allait pas s’avérer des plus simples.

Une heure d’attente quand enfin le twi’lek fit son apparition… mais, contre toute attente, il n’était pas seul. Diaz l’accompagnait ainsi qu’une bonne dizaine de soldats.
- Je suis désolée, commença Diaz.
Instinctivement, Cheapo porta la main vers son holster
- Non, s’écria Diaz. Ça ne sert à rien. Et de toute façon ton YT a déjà été réquisitionné. Il y a un mandat d’arrêt intergalactique contre toi. Je… Tu sais que nous avons besoin de cet argent et…
- J’en ai de l’argent, s’il n’y a que ça
, s’énerva Cheapo. Et tu sais très bien que je suis innocent dans toute cette histoire. Je suis à la recherche de Nialye Telrone. Je ne suis pas son ravisseur. Tu me connais, tout de même !
- Je sais
, consentit Diaz en baissant la tête. Mais il ne s’agit pas que d’argent. Nous ne pouvons nous permettre de ne pas appliquer les lois intergalactiques. Nous sommes assez envahis par des Hors-la-Loi et autres baroudeurs sans scrupules ! Comprends-moi Cheapo.

L’homme ne répondit pas et garda un regard froid et sans vie. Il se sentait trahi… et en même temps, il comprenait.


Dernière édition par Cheapo le Mar 1 Avr - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Jeu 12 Avr - 22:24

Diaz ! J’avais confiance en elle, pensa Cheapo.

Avoir confiance en une femme…. L’idée était finalement stupide, pensa-t-il après coup. Il vieillissait. A peine 30 ans mais il fallait admettre que son absence totale de sentiment qui l’avait si bien servie lui avait fait défaut dernièrement.

- Tu t’empattes, Chel’ cal podigno, pensa-t-il tout haut. Tu t’empattes et il est grand temps de se ressaisir !
L’homme au physique avantageux se leva de tout son long et se mit à inspecter sa cellule. Il était peu probable qu’un prisonnier trouvât quelque échappatoire mais bon… Cheapo n’avait rien d’un quelconque prisonnier et il s’était évadé d’endroits autrement plus surveillés que les bêtes cellules d’une base construite de bric et de broc…


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Ven 3 Aoû - 13:34

Une nuit complète à inspecter en long et en large sa cellule à la maigre lumière diffuse à travers les barreaux de quelques lampadaires éloignés et Chelicolav cal Podigno, ancien riche fils à papa, ancien joueur professionnel, ancien officier SpecForce, ancien agent secret et, depuis peu, ancien Ambassadeur de la Nouvelle République auprès de Corellia, venit enfin de trouver ce qu’il cherchait : une faille dans les mailles de sa cellule.
Sur le sol, dans l’un des coins, une plaque de métal un peu moins bien soudée que les autres. Cheapo, comme le nommaient ses amis, avait réussi à la soulever légèrement. Pas encore de quoi passer mais l’ouverture était là. Et s’il n’avait plus sur lui son pistolet blaster Merr Sonn « Flash 4 », il lui restait encore ses deux bracelets fabriqués et équipés sur mesure. Sa troisième paire, soupira-t-il, lassé de les perdre ou de se les faire détruire. Notre héros agrippa l’extrémité de son lance-grappin à l plaque de métal dessoudée de l’ensemble et enroula jusqu’à la soulever suffisamment. Il y était, plus qu’à se glisser agilement à travers l’ouverture.

La porte s’ouvrit au même instant…


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chel' cal Podigno
Compétent(e)
Compétent(e)


Nombre de messages : 114
Profession : Joueur Professionnel
Race : Humain - Corellien
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   Sam 4 Aoû - 13:16

En tête de cortège, Diaz entra dans la cellule. Chel’ s’arrêta net, comme pris en flagrant délit. Il aurait pu plonger et tenter l’évasion mais il s’était arrêté, comme saisi par le visage attristé de la jeune femme.
Un instant de trop à réfléchir car derrière elle, quatre soldats de choc impériaux se déployèrent dans l’étroite cellule, arme u poing. Trop tard pour fuir.
Un officier en tenue impeccablement serrée entra à son tour.
- Ainsi donc c’est lui le fameux Chelicolav cal Podigno, recherché pour évasions multiples, assassinats, terrorisme en tout genre, propagande anarchique, vols et destructions de biens impériaux et j’en passe… Une tête mise à prix à près de 100 00 crédits. Voilà qui devrait booster ma carrière !

Cheapo n’écoutait pas mais regardait fixement Diaz. Diaz, une ancienne conquête ; Diaz qui avait combattu longtemps l’Empire en tant que Sergent SpecForce…
- Me vendre à l’Empire commenta-t-il un son désabusé dans sa voix… Si encore tu m’avas refourgué à Corellia… mais à l’Empire, toi, Diaz !
- Je suis désolée,
répondit simplement Diaz. Je suis désolée mais nous n’avions pas vraiment le choix. Ce n’ai pas moi qui ai prévenu l’Empire mais un de mes collaborateurs. Quand je l’ai su il était trop tard. La structure de Maison est encore trop fragile pour que nous puissions nous permettre de refuser un ordre direct de l’Empire, tu le sais bien. Un Galion Impérial est en orbite, que pouvions-nous faire ?

Cheapo ne répondit pas et se contenta de la fixer du regard tout en se faisant passer les menottes. Comment Diaz avait-elle pu la trahir ainsi ? Elle qui avait toute sa vie combattu l’Empire ? Il essaya de se consoler en se disant que c’était peut-être pour le mieux pour ses investissements financiers dans cette station spatiale en devenir… Mais difficile de s’en convaincre… et à quoi lui servirait cette fortune s’il venait à être torturé puis exécuté ?

Et Nialye dont il était toujours sans nouvelles ? Décidément, son trentième anniversaire ne s’annonçait pas du tout sous les meilleurs hospices !


Dernière édition par Cheapo le Mer 23 Avr - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chelicolav cal Podigno   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chelicolav cal Podigno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre Civile :: [Galaxie] Entrez dans le jeu :: [Galaxie] Espace :: [Galaxie] Les Autres Mondes :: [Privé] Campagne nantaise-
Sauter vers: