Guerre Civile

La galaxie de Star Wars est en ébullition. La Rébellion lutte farouchement pour la liberté contre la puissante armée de l'Empire... Quel rôle allez-vous jouer ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  UF²UF²  AltarideAltaride  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où Gisho entame son enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Où Gisho entame son enquête   Jeu 21 Sep - 7:07

Un bourdonnement électronique résonna dans l'étroite chambre. Le jeune homme ouvrit les yeux et tourna la tête pour redécouvrir l'endroit où il se trouvait.

Agenouillé sur le sol de traplastique, il se trouvait au centre d'une pièce de trois mètre sur quatre, sobrement garnie d'une couchette métallique et d'une cabine de douche cylindrique adossée à un mur jaune sale percé d'une minuscule fenêtre par laquelle on distinguait la clarté de l'aurore. Dans le coin opposé, près de la porte métallique à carte magnétique, un petit droïd astromech roulait d'avant en arrière en effectuant quelques rotation avec son dôme brillant aux nuances violettes. Il pépitait des sons électroniques, comme s'il était joyeux du réveil de son maître.

L'homme regarda le droïd et lui sourit affectueusement. Il était visiblement très attaché à la machine, qui le suivait fidèlement depuis plusieurs années maintenant. Calmement, il se redressa, frottant doucement les pans de sa tunique blanche. Sa main effleura la forme tubulaire et familière du sabrolaser qu'il portait à la ceinture. Le cliquetis métallique de l'arme avait comme une résonance rassurante.

L'endroit n'était pas luxueux mais il n'en avait que faire. En réalité, il n'avait même pas utilisé la couchette, et il ne pensait pas non plus avoir envie d'utiliser la douche, bien que depuis des semaines il n'ait utilisé que des installations soniques dans des vaisseaux au ravitaillement en eau sévèrement rationné. Quelques jours de plus, après tout, ne changeraient plus grand chose. Et un peu d'odeur pourrait aider à se fondre dans la faune locale, car après tout, ce n'était pas là un quartier très bien fréquenté...

Pendant que le droïd se mettait à circuler dans la chambre, le jeune homme se tourna vers la cabine de douche sur la porte de laquelle se trouvait un miroir. Il s'attarda dans l'examen de son visage en se frottant les joues pour se revigorer. Si la méditation Jedi pouvait remplacer efficacement le sommeil, on en ressortait généralement aussi ramolli que par une nuit à dormir dans un bon lit.

Ses traits jeunes restaient fermes et ne conservaient aucune trace de fatigue. Il avait les cheveux blonds et longs, retenus en catogan et portait une courte barbe blonde assez discrète qui renforçait la pâleur de son visage. Il passait beaucoup de temps dans des vaisseaux spatiaux, pas vraiment l'endroit idéal pour bronzer. Ses lèvres légèrement pincées lui conféraient un air autoritaire renforcé par ses sourcils qu'il aimait à froncer pour se vieillir un peu. Mais ses yeux d'un bleu intense et métallique perçaient quiconque croisait son regard. C'était des yeux profonds, où se mêlaient la fougue de la jeunesse et la sagesse engendrée par la souffrance et les responsabilités.

Du bruit dans le couloir lui fit cesser son examen et tourner la tête vers la porte, la main posée sur le manche de son sabrolaser. Mais un rire étouffé par la cloison le rassura. Il ne s'agissait que d'autres clients de l'hôtel bon marché où il avait passé la nuit qui sortaient de leurs chambres en discutant.

Il était temps pour lui d'en faire de même. Ramassant rapidement un petit sac de cuir posé sur le lit, il s'avança vers la porte et passa la main devant la cellule d'ouverture, qui activa la porte. Dans un légère pchuintement, elle s'ouvrit sur le couloir sombre de l'hôtel. Trois Rodiens aux visages verts et aux yeux globuleux passaient devant et s'arrêtèrent un instant au milieu de leur discussion. Considérant la mise du Jedi et son arme apparente, ils estimèrent rapidement qu'il valait mieux passer leur chemin.

Le jeune homme saisit son manteau brun accroché à une patère sur la porte avant de sortir en se couvrant. Mieux valait éviter d'exposer son statut trop visiblement. L'Inquisitorum, bien que décapité depuis la capture du Grand Inquisiteur Tremayne, avait toujours mis à prix la tête de tous les Jedi, et les chasseurs de primes devaient être monnaie courante dans ces bas-quartiers.

Le jeune homme fit un signe au droïd avant de quitter sa chambre pour suivre les Rodiens vers la sortie. Au bout du couloir, un escalier vétuste descendait vers le rez-de-chaussée, où on entendait le bruit mêlé de nombreuses conversations. Les sens aiguisés du Jedi lui permettaient de discerner facilement ce qui se disait mais ce n’était là que des paroles anodines entre des voyageurs sur le point de partir pour une nouvelle journée de travail. Traversant la foule bigarrée en relevant sa capuche, il passa le porche et se retrouva dans la rue.

Devant l’hôtel, une large place garnie de tentes et d’échoppes s’étendaient au milieu d’une immense cité aux allures futuristes. Si les bâtiments les plus proches semblaient très traditionnels, on apercevaient au loin de gigantesques gratte-ciels qui s’élevaient à des centaines de mètres jusqu’à se perdre dans les nuages colorés de l’aube. Des files de airspeeders s’alignaient vers l’horizon comme un vaste quadrillage céleste au-dessus des maisons.

D’un pas décidé, le Jedi s’avança dans Coronet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Jeu 21 Sep - 20:22

Corellia était une planète très vivante et active. Arpenter à nouveau ces ruelles animées rarivait d'anciens souvenirs chez le Jedi. C'était sur ce marché traditionnel qu'il avait fait ses premiers pas dans l'aventure en fuguant du foyer familial avec son droïd-nurse, qui avait connu une triste fin, démantelé par une bande de truands locaux.

Aujourd'hui, il n'était plus le petit garçon craintif et perdu. Il était devenu un puissant Jedi et regardait avec assurance autour de lui.

Cela faisait plusieurs semaines qu'il avait abandonné son enquête concernant les activités occultes des Sith dans le secteur corellien car il avait du s'occuper d'une affaire encore plus importante : la capture du Grand Inquisiteur, l'un des pires ennemis des Jedi. Et bien qu'il rechignait à l'admettre, il avait réussi uniquement grâce à l'aide fournie par Tzantal Dessardis, alias Darth Caïn, qui avait entraîné le leader des Inquisiteurs dans un traquenard.

Le Jedi n'était pas dupe. Tzantal n'avait agi là que dans son seul intérêt personnel et non pour libérer l'Ordre Jedi renaissant d'une lourde menace. Si l'Empire était à nouveau dirigé par Palpatine, de sombres luttes de pouvoir déchiraient ses collaborateurs. L'Inquisitorum, les Sith, tout le monde voulait la meilleure place au pied du trône impérial. Darth Caïn et son maître avaient piégé l'Inquisiteur Tremayne pour gagner de l'influence auprès de l'Empereur.

Mais ces luttes intestines profitaient à la Nouvelle République et aux Jedi. L'interrogatoire de Tremayne par les Services Secrets pouvait apporter de nombreuses réponses concernant les potentiels Jedi traqués par l'Inquisition ou l'organisation interne de cet ordre.

Perdu dans ses pensées, le Jedi descendit une rue étroite en escaliers qui descendait vers les anciens quais spatiaux, où rôdaient certains de ses indicateurs. Il devait reprendre contact avec les gens qui l'avaient renseigné lors de la première phase de son enquête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Ven 22 Sep - 3:48

Les nouvelles n'étaient vraiment pas bonnes. Depuis plusieurs mois le climat politique sur Corellia est excécrable. Il a encore largement empiré depuis la dernière visite du jeune Jedi.

Après le décès du sénateur Telrone, une porte s'est ouverte à l'intérieur de l'opposition au Diktat. Le remplacer fut difficile car ce vétéran des joutes politiques disposait d'une influence personnelle très importante. La division menaçait fortement la situation, aggravée par l'approche du renouvellement du conseil. Finalement, ce fut la fille du sénateur, Nialye Telrone, qui prit la suite de son père, à un moment sensible, celui de la réapparition de l'Empereur Palpatine. Le sénat du secteur était très divisé sur la question de l'influence de la Nouvelle République et de l'Empire sur la région galactique. Les chantiers navals de la Corporation Corellienne faisaient fortement pression pour forcer les politiciens à une prise de position qui ne mettrait pas en danger leurs installations orbitales.

Il a eut une vague d'attentats horribles. Le jeune homme avait commencé son enquête par là. Si les Sith étaient impliqués dans les troubles de la région, ils étaient certainement derrière ces actes d'un inconcevable cruauté. Tout le commerce de la Route Corellienne en fut affecté et finalement le Diktat prit la seule décision valable aux yeux du peuple : il quitta la Nouvelle République pour rétablir l'indépendance corellienne.

Les attentats avaient largement diminué d'intensité depuis, mais les Corelliens étaient désormais seuls.

Lors de son précédent passage sur la planète, le Jedi s'était intéressé à la nouvelle sénatrice. La jeune femme, d'une très grande beauté, semblait fragile et risquait de ne pas avoir l'étoffe de son père. Son incapacité à convaincre le sénat de rester au sein de la République était son premier échec.

Nialye était aussi une personne à qui tenait beaucoup plus qu'il n'aurait su l'admettre un vieil ami du Jedi. Chel Cal Podigno, dit « Cheapo », ancien agent de renseignement du roi du système Blissar, jeune professionnel, officier SpecForce de la Nouvelle République... L'homme au sourire ravageur avait bourlingué à travers toute la galaxie mais finalement son cœur restait accroché à son premier véritable amour, sur son monde natal.

Le Jedi avait retrouvé son ami alors qu'il faisait à cour à la sénatrice. La situation avait mal tourné et la jeune femme avait été enlevée par des pirates de l'espace. Cheapo était à sa recherche. Le Jedi l'aurait bien aidé s'il n'avait eu lui aussi d'importantes priorités. D'abord cette affaire avec Tremayne... et puis Koyomi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Sam 23 Sep - 2:16

Koyomi était une apprentie Jedi qu'il avait connu il y a quelques années. L'adolescente avait quitté Centre Impérial, où elle avait vécu, misérable, dans les bas-fonds. Libérée de ce cloaque, elle s'était épanouie au contact de ses nouveaux amis. Le maître Jedi de du jeune homme avait décelé en elle l'étincelle de la Force. Comme l'ordre était dispersé par la Grande Purge menée par Darth Vader, Maître Semer avait décidé de la prendre sous son aile pour la former, ainsi qu'il le faisait déjà pour un petit groupe de personnes, sur Tatooine.

Les Jedi étaient sans cesse harcelés par l'Inquisitorum et ils ne purent rester longtemps sur la planète aride mais c'est là que le garçon et la fille apprirent à se connaître, à s'apprécier, et doucement, à s'aimer.

Mais ils restaient des adolescents. Une autre apprentie Jedi faisait alors tourner la tête du garçon, Timi Olon, la fille de l'un des meilleurs amis de son père adoptif. La jolie blonde s'était fait kidnappée par le Seigneur Sith et elle considéra le garçon comme son sauveur quand le groupe vint la libérer. Koyomi faisait des crises de jalousie qui effrayaient son maître. Il craignait que ces sentiments violents et négatifs ne corrompent l'âme de la jeune fille et il fit tout ce qu'il pouvait pour réprimer ses sentiments.

Maître Semer veillait à ce que les Inquisiteurs ne découvrent pas sa petite école, mais son plus ancien disciple revint l'affronter en duel. Le vieil homme succomba, laissant seuls ses apprentis. L'errance qui s'en suivit rapprocha Koyomi de celui qu'elle aimait. Le garçon se mit à douter de ses sentiments, pris entre deux amours.

Mais la traque des Jedi se poursuivait, ne leur laissant aucun repos. Terrifiés, les jeunes gens avaient commencé à considérer la Force comme une malédiction ne leur apportant que le malheur. Cette peur renforça leurs liens.

Ils s'étaient aimés.

Le jeune homme se souvenait avec une vive émotion de ces moments magiques mêlés à la tragédie d'une nuit d'horreur, au cours de laquelle leur second maître, Anoy, avait été terrassé par un mystérieux guerrier maîtrisant les arts Jedi. L'étreinte de la jeune femme avait été plus forte que la mort.

Mais la peur elle aussi pouvait briser les gens. Koyomi s'était sentie si menacée qu'elle s'était enfuie, sans rien dire. Il s'en voulait un peu. C'était certainement en grande partie sa faute. Le lendemain de cette nuit magique, il s'était comporté comme si rien ne s'était passé. Il n'avait pas encore décidé comment annoncer la chose à Timi... Ils étaient si jeunes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Ma'kta   Dim 24 Sep - 6:40

« Mais c'est Gisho Lamna qui est de retour, ma parole », fit une voix, tirant le Jedi de ses souvenirs.

La Twi'lek qui venait de parler était très élégamment vêtue d'une robe très près du corps, qui pouvait sembler un peu déplacée dans un tel quartier. Son visage aux traits fins étaient maquillés avec goût, rehaussant la couleur d'un rose vif de sa peau. Elle portait ses lekkus enroulé autour de son cou comme une écharpe épaisse maillés dans une résille noire.

« Ma'kta ! Je suis heureux de te voir, répondit le jeune homme en s'approchant d'elle, un sourire aux lèvres.
- Depuis combien de temps n'as-tu pas mis les pieds sur mon domaine, cher ami ?
- J'ai dû m'absenter... accepter d'être maître, c'est aussi supporter moult tracas.
- Ne m'en parle pas. J'ai passé toute la semaine à essayer d'empêcher les frères Tolmin de s'entre-tuer, et je en suis pas sûre d'avoir réussi. Les Corelliens sont si... primaires, ajouta-t-elle avec un sourire. Je suis contente aussi que tu ne m'aies pas oubliée. J'imagine que tu as encore besoin... d'aide ? Viens par ici. »

D'un mouvement gracieux, elle indiquant l'entrée sale d'un bar miteux, dans un coin de la petite place où elle se tenait, ignorée des passants.

Sans hésiter, Gisho Lamna suivit la direction et poussa la porte du bar. Le bruit cacophonique d'une assemblée de buveurs bavards monta, venant de l'intérieur. Mais le Jedi sentait à travers la Force que quelque chose clochait. Cependant, il faisait confiance à la Twi'lek, il décida donc d'entrer.

L'endroit était très sombre. La maîtrise de la Force permettait d'exacerber les sens et un Jedi entraîné peut voir dans une obscurité absolu et sentir la présence des êtres qui l'entoure, mais Gisho Lamna ne sentait rien de tel. Il se tenait dans une pièce obscure mais vide. Ma'kta le rejoignit.

« Oh, ça, c'est pour les apparence, dit-elle sur un ton d'excuse en refermant la porte derrière elle. Il est préférable qu'on continue à croire que cet endroit est totalement infréquentable. »

Elle claqua des doigts et la pièce s'éclaira. Le Jedi remarqua immédiatement une installation sonore qui diffusait les sons du bar.

« Silence », fit la Twi'lek d'une voix forte.

Les conversations cessèrent brutalement.

« Musique. Kor'diniann, 1ère sonate Fryggienne, en fond sonore. »

Une douce mélodie s'éleva dans la pièce tandis que la lumière se tamisait à nouveau.

« Où en étais-je, mon cher ami ? Ah, oui. Tu t'apprêtais à me raconter tes misères avant de me demander de l'aide. Encore. »

Elle sourit.

« Mais d'abord... »

Elle tourna la tête vers la cloison de droite et claqua dans ses mains. Un pan du mur coulissa, livrant passage à un groupe de quatre droïds qui se mirent à s'activer dans la salle, apportant des fauteuils, des meubles, des bouteilles et des verres.

La Twi'lek s'assit en faisant signe à son invité de faire de même. Elle soupira en s'étirant langoureusement.

« Mmmh... C'est é-pui-sant, de vivre ainsi prisonnière des apparences. Si tu savais comme j'aimerais envoyer tout ça promener... retrouver la liberté...
- Tu es pourtant plus libre que bien des membres de ton espèce », fit remarquer le Jedi en prenant place dans son fauteuil.

Le visage de son hôtesse se ferma instantanément.

« Il est totalement inutile de me rappeler ce genre de détail, Jedi. C'est même...
- ... Complètement déplacé. Je m'excuse, Ma'kta. Je n'aurais pas dû dire ça. Et tu sais que je suis prêt à t'aider à libérer ta sœur.
- Oui, je sais, répondit-elle avec un geste de la main. Encore faudrait-il qu'on sache où ces répugnants crapauds Bactonniens l'ont revendue... Mes agents piétinent depuis des mois et je n'ai pas l'ombre d'un indice. »

Elle tendit la main vers un droïd, qui s'approcha dans un vrombissement de chenilles mécaniques pour venir y déposer un verre à cocktail rempli d'une boisson orangée aux couleurs mouvantes, surmontée d'un petit parasol. Elle touilla avec le pied du parasol, les yeux perdu dans le vague, ses pensées allant sans doute vers sa sœur.

Ma'ya et Ma'kta étaient deux danseurs Twi'leks, esclaves des Hutts comme il y en a tant dans la galaxie. Quand Jabba avait été tué par Skywalker sur Tatooine, la communauté Hutt avait été fortement secouée, certains hommes de mains s'étaient mis en tête que leurs patrons n'étaient finalement pas si invincibles qu'ils aimaient le faire croire. Mak'ta avait profité d'une révolte d'esclaves au palace flottant de Mocchutta, sur Nal Hutta, pour s'enfuir à bord du yacht privé de son maître. Sa sœur, qui se trouvait à la capitale, n'avait pas pu s'évader.

Une fois loin du Secteur Hutt, Ma'kta avait découvert que le coffre-fort du yacht qu'elle avait emprunté était rempli d'une bonne partie des économies de Mocchutta.

Elle avait utilisé cet argent pour créer une organisation secrète, dont l'objectif principal était la lutte contre l'esclavage. Le financement du rachat des esclaves était loin d'être toujours très légal mais le Jedi avait appris à connaître la Twi'lek et il savait qu'elle ne s'attaquait qu'aux personnes possédant des esclaves, et généralement plus particulièrement à ceux qui refusaient de les revendre.

Mais Mocchutta n'avait toujours pas digéré l'insulte qu'elle lui avait faite. La fuite de quelques esclaves lui était indifférente, mais pas le vol de son yacht et de ses économies. Il avait envoyé de nombreux chasseurs de primes à sa recherche, la forçant à se terrer au fond des bas-quartier et à changer régulièrement de cachette.

Gisho Lamna avait rencontré Ma'kta pendant son enquête concernant les attentats dans le Secteur Corellien. Il s'intéressait aux organismes occultes et il était tombé par hasard sur le cambriolage de la maison du sénateur Kolto, de Drall, qui cumulait les particularités de posséder de nombreux esclaves et de financer un parti politique extraterrestre extrémiste nommé la Nouvelle Alliance.

Ma'kta s'intéressait aux esclaves, Gisho aux preuves des versements... ils décidèrent de s'entendre pour opérer simultanément. Et ils avaient gardé contact depuis. On pouvait même dire qu'ils étaient devenus amis.

En réalité, le jeune Jedi avait parfois l'impression qu'il plaisait à la jeune Twi'lek...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Mer 27 Sep - 15:01

Ma'kta s'était levée pour arpenter la pièce, les mains derrière le dos, en regardant son invité.

« Alors dis-moi, Gisho Lamna, quelle nouvelle catastrophe t'amène jusqu'à moi ? »

Le jeune homme sourit.

« D'abord le plaisir de te revoir en si grande forme... En fait, j'ai repris mes investigations concernant les Sith.
- Je croyais que tu avais mis la main sur leur chef, objecta-t-elle, comme si elle souhaitait que toute cette histoire s'achève enfin.
- Malheureusement non. J'ai capturé ce qui me semble être un Jedi Noir, il y a quelques mois, mais la Nouvelle République n'arrive pas à en tirer grand chose. Je doute qu'il soit connecté aux affaires des Sith.
- Et ce piège que vous avez tendu dans le Noyau ?
- Je vois que tu es bien informée... L'affaire était complexe. En réalité ce sont les Sith qui m'ont aidé à capturer le Grand Inquisiteur. Mais je n'ai rien pu faire contre eux.
- Amusant. On dirait qu'ils jouent avec toi...
- Je sais, grommela le jeune homme en baissant le regard. Ils adorent manipuler les gens. L'Inquisitorum est un obstacle pour les Sith. Pour l'instant, l'Empereur donne son soutien aux Inquisiteurs et renie Darth Dulk, qui doit être un disciple de Vader. »

Il se garda bien de préciser qu'Igor Lamna, son propre père, avait été formé par le sombre seigneur à la voie de la Sith... C'était il y a bien longtemps, mais cela restait comme l'une de ses plus profondes cicatrices. Igor n'avait jamais été bien loin dans sa formation, le Jedi Alex Skyner, le meilleur élève de Maître Luma, l'avait terrassé avant d'apprendre à son fils qu'il était lui aussi sensible à la Force.

« Dulk a certainement été formé par Darth Vader dans la haine de son maître. Il veut sans doute monter sur le trône.
- Comme tout ces Razzaks qui dirigent l'Empire, cracha Ma'kta avec haine. Toujours à se mordre et à s'entre-dévorer... Si seulement ils pouvaient s'achever entre eux !
- Mais ils ne nous feront pas ce plaisir. Et si l'Inquisitorum perd de son influence sans son leader, les Sith pourront retrouver les faveurs de l'Empereur, qui a besoin de serviteurs dotés de la Force.
- Pourquoi ne pas avoir capturé tout le monde ? »

Le Jedi sourit.

« Tu n'as certainement jamais affronté un adepte du Côté Obscur... Crois-moi, en capturer un sur trois, ce fut déjà une belle réussite. Les Sith se sont enfuis et restent forts, mais le Côté Obscur a perdu de sa superbe en rendant Tremayne.
- Alors maintenant que tu as vaincu l'Inquisition, tu reviens finir le travail ?
-Sauf qu'une Inquisition décapitée reste puissante. À mon avis ils n'ont pas dit leur dernier mot. Mais je dois attendre que les Services Secrets de la Nouvelle République réussissent à extirper des informations due la part du prisonnier. »

Outre la localisation de la base principale de l'Inquisitorum, Gisho se demandait où Tremayne avait caché les artefacts Jedi qu'il lui avait dérobé lors de leur première confrontation, quelques mois avant la Bataille d'Endor.

« En attendant, il me reste ici une tâche vitale à accomplir. »

La Twi'lek le regarda d'un air entendu, avec une ombre de tristesse dans les yeux.

« Koyomi... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Jeu 28 Sep - 1:37

Le Jedi fixa son amie.

« Tu as du nouveau ? demanda-t-il, plein d'espoir.
- Pas plus que pour ma sœur, je suis désolé. Et l'amie de ton copain reste toujours introuvable. J'ai entendu dire que la sénatrice était toujours recherchée par les services secrets corelliens.
- Je crois que Cheapo n'a pas laissé tomber. Il a certainement mobilisé des SpecForces pour les recherches. Je suis sûr qu'il a dû secoué pas mal le secteur.
- D'ailleurs il n'a pas été très discret. Je doute que son poste d'ambassadeur de la Nouvelle République soit reconduit, surtout depuis le changement de conseil. »

Gisho s'était levé pour faire quelques pas dans la pièce. Il s'arrêta devant une enceinte pour écouter un instant les mélodies éthérées qui s'élevaient dans l'air. Comme si la musique avait la capacité de gommer tout ces soucis en les remplaçant par de pures harmonies. Mais la réalité était plus sombre, assombrie par la menace des Sith.

« Je suis persuadé que Nyalie a été capturée par les Sith. Ce sont eux qui se cachent derrière tout ces bouleversements. Ils sont certainement commandité l'enlèvement ; on devrait pouvoir retrouver la trace des ravisseurs en posant quelques questions aux bonnes personnes...
- Et tu imagines que je peux t'aider ? fit la Twi'lek avec un sourire entendu.
- Hé bien... tu connais tant de monde...
- Mon organisation ne fait pas trop dans le rapt de personnalités politiques, tu sais...
- Peut-être que tes hommes ont entendu quelque chose... avec un peu de chance, les Sith n'ont pas employé les gens les plus réputés pour éviter de se faire remarquer. Peut-être des truands habitués à d'autres secteurs...
- Très bien, très bien, capitula avec grâce la jeune extraterrestre en souriant. Je demanderai à mes gens de dresser l'oreille... si tu restes dîner avec moi. »

Elle fixait son invité d'un regard brillant et mystérieux, qui intimida fortement le jeune homme. Plus accoutumé aux séances de méditation Jedi qu'aux joutes amoureuses, il se sentait complètement dominé par son hôtesse et ses charmes de succube.

« Avec plaisir... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   Ven 29 Sep - 16:39

Les affaires de l'organisation de Ma'kta étaient une mine d'informations que le Jedi avait déjà mis à contribution lors de la première phase de son enquête.

Il avait découvert une vaste manipulations politique visant à changer fondamentalement l'équilibre du pouvoir dans le secteur corellien, en commençant par la Maison Corona, siège du gouvernement de Corellia.

Un certain nombre d'opérations clandestines, chantage, enlèvement, manœuvres d'intimidation diverses, avaient été financées discrètement par plusieurs hommes d'affaires du secteur, souvent des gens influents et peu scrupuleux, comme le célèbre couturier Maltignon. Gisho Lamna avait même appris en s'infiltrant dans sa villa des Plages d'Or qu'il taillait lui-même et sur mesure les costumes des Sith. Ce fut d'ailleurs l'occasion d'apprendre par hasard qu'il était question de trois vêtements de tailles différentes. Ce qui sous-entendait la présence d'un troisième guerrier Sith, qu'il n'avait pas encore rencontré. Une nouvelle recrue ? ou une ombre puissante qui dominerait les deux autres depuis le début ? L'Empereur avait bien réussi à créer une menace fantôme pour effrayer le Sénat et renverser l'Ancienne République sans que personne ne se doute de ses machinations. Le Seigneur Sith pouvait être quelqu'un de cet acabit. Pourquoi pas cet inquiétant guerrier aux visage pâle et aux cheveux blancs qui avait terrassé maître Anoy sur Kashyyyk ? L'homme semblait posséder un pouvoir qui dépassait l'entendement puisqu'il avait survécu à l'impact direct d'une torpille à protons...

La journée se déroula lentement. Gisho et Ma'kta utilisèrent souvent blocs de données et communicateurs pour apprendre le plus de choses possibles sur les derniers événements et placer des informateurs aux postes clefs. Quand la nuit tomba, l'essentiel du travail préliminaire était accompli ; il n'y avait plus qu'à attendre que l'ennemi fasse une erreur.

En dépit de toutes ces sinistres pensées, le Jedi se dérida pendant la soirée, son hôtesse redoublant de bonne humeur et d'esprit pour égayer son invité. L'espace de quelques heures, il put enfin oublier les lourdes responsabilités qui pesaient sur ses épaules. Il appréciait le comportement de son amie, qui le soutenait sans rien lui demander en échange en ce moment difficile. Elle était si belle, 'il savait qu'il lui serait difficile de lui résister si elle se mettait en tête de le séduire. Mais Ma'kta restait chaleureusement présente sans jamais devenir pressante et la soirée n'en fut que plus agréable, rythmée par la musique vibrante et la nourriture de qualité des petits appartement où ils étaient restés.

Pour cette nuit, le Jedi décida de se passer de l'astreignante pratique de la méditation rituelle pour s'étendre simplement dans les coussins moelleux du canapé de son amie et dormir à poings fermés.

Plus tard viendrait le temps de la bataille. C'était là celui du repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Départ pour l'astéroïde pirate   Mar 3 Oct - 16:12

Les jours suivants passèrent très vite. Ma'kta et Gisho avaient de nombreux informateurs à recontacter pour relancer l'enquête. Le jeune homme avait accepté quelques menus travaux pour son amie, qui, en échange, misait les fonds nécessaire aux pots-de-vin versés aux agents de renseignement improvisés de son réseau.

La situation politique avait retrouvé son calme mais était loin d'être devenue rassurante. Les gouvernants avaient changés et on retrouvait des gens aux idées très extrémistes à tous les niveaux.

Les informations avaient relaté l'enlèvement ou l'assassinat de plusieurs personnalités avant de cesser d'en parler. Les deux enquêteurs avaient découvert que si les médias s'étaient tus, les actes odieux, eux, n'avaient pas cessé. Plusieurs journalistes avaient été menacés, quelques uns avaient disparus, et les autres avaient donc choisi de se taire ou de fuir.

Le Diktat était en train de museler les médias. Les chaînes holographiques commençaient d'ailleurs déjà à diffuser des programmes de propagandes assez effrayants où on pouvait retrouver plusieurs idéaux fondamentaux de l'Empire. Selon le Jedi, un rapprochement entre le secteur Corellien et l'Empire était devenu inéluctable. La seule question était « quand ? »

Les informateurs de Ma'kta s'était tout particulièrement intéressés aux hors-la-loi qui avaient servi lors de la campagne de terreur. Elle apprit ainsi rapidement que contrairement à la plupart des cas, la sénatrice Telrone n'avait pas subi une attaque menée par les bandes habituelles, qui étaient généralement engagées de manière régulière par des agents secrets gouvernementaux en échange de sauf-conduits. L'enlèvement n'avait aucune caractéristique liée aux autres affaires et cela rendait l'enquête ardue.

Empruntant un cargo léger de l'organisation de la Twi'lek, Gisho Lamna décolla avec son droïd astromech pour retourner sur la base où il avait délivré Cheapo. Après tout, il était avec elle quand elle s'était fait enlevée dans ces circonstances si bizarres, il était donc certainement le seul à pouvoir l'aider. Si l'opération était différente, elle pouvait très bien avoir été menée directement par les Sith plutôt que par leurs habituels intermédiaires du gouvernement. Telrone était un pièce importante de leur jeu, ils avaient pris un risque personnellement, c'était l'erreur qu'il fallait exploiter pour remonter jusqu'à eux.

Quand le transport jallit de l'hyperespace, le jeune homme blond eut un mauvais pressentiment.

Aucune trace de l'astéroïde où la base des pirates était enfouie. À la place, un vaste champ de pierre dispersées dans l'espace. Quelqu'un avait détruit le repaire compromettant.

« Déssis, scanne-moi toute la zone, je veux savoir s'il reste des débris intéressants, ordonna le Jedi en activant les boucliers déflecteurs pour éviter les chocs avec les débris de roche. Et contrôle les fréquences de communication. »

Le petit droïd émit un bip affirmatif et se connecta à l'interface de bord. Les écrans s'illuminèrent tandis qu'il transmettait ses directives à la machine.

« Étrange, fit le Jedi en se frottant la barbe d'un air pensif, je pensais que Cheapo aurait surveillé sa prison... Les pirates sont peut-être revenus en force pour effacer leurs traces... »

Il ferma les yeux et se concentra sur la Force mais il ne sentit aucune perturbation. L'astre mort était certainement vide quand l'attaque s'était produite.

Gisho était donc déjà à moitié rassuré quand le petit astromech s'approcha de lui en bippant.

« Qu'y a-t-il, Déssis ? Tu as trouvé quelque chose ? ... Une fréquence ? Un message ? Passe-le moi sur l'écran de bord. »

Le droïd fit quelques réglage avant qu'une image brouillée n'apparaisse sur l'écran central du pilote. Après quelques secondes, l'image se stabilisa, faisant apparaître Cheapo, le visage sombre, les yeux cernés, le regard triste.

« Gisho, je n’ai rev... cun des pirates. J’ai parcouru le secteur en v... pas été plus efficaces que les priv... rénavant plus rien de l’astéroïde qui avait servi de base à ... ase Maison ...rgent Diaz… urgentes... jours. Si jamais tu as ce message n’hésite pas à m’y rejo... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Départ vers Maison   Jeu 5 Oct - 3:01

Une fois le message terminé, le Jedi resta pensif pendant un long moment. Il était jeune mais il avait appris durement qu'il valait mieux modérer ses ardeurs pour un grain de sagesse.

« Déssis, calcule les coordonnées d'un saut hyperspatial à destination de la base Maison », déclara-t-il finalement à son astromech, qui répondit par quelques notes affirmatives.

Cheapo était passé par ici et s'était rendu compte lui aussi de la désintégration de la station pirate. Peut-être était-ce là leur œuvre et qu'ils voulaient éliminer des preuves, ils avaient en tout cas eu tout le loisir de nettoyer la zone avant l'arrivée de l'ancien SpecForce. Il devait s'en vouloir de ne pas avoir prévu ce mouvement de l'adversaire.

En tout cas, ils n'avaient pas lésiné sur la puissance de feu. Il avait au moins fallu plusieurs torpilles à protons pour faire exploser un astéroïde de cette taille. Les pirates disposaient donc d'un équipement militaire lourd. Le genre d'armement dont le Jedi ne disposait plus depuis qu'il avait confié son propre vaisseau, le Lightswoop, à son disciple Élian Dornil.

Pendant que le droïd s'affairait sur l'astronavigateur, Gisho Lamna s'installa devant la console de communication du cargo pour entrer en contact avec Ma'kta, restée sur Corellia. Quelques minutes plus tard, son amie apparaissait sur l'écran crépitant de parasites, certainement en raison du champ d'astéroïdes né de la destruction de la base pirate.

« Gisho Lamna, fit la Twi'lek avec un sourire malicieux. Vous avez... besoin d'aide ?
- En réalité non, je te remercie, Ma'kta, répondit le Jedi. Mais j'ai retrouvé la trace de Cheapo, et je crois qu'il a besoin de moi sur la base Maison.
- Maison ? Ça n'est pas vraiment un coin de tout repos. Depuis les attentats sur les sociétés de commerce interstellaire, c'est devenu un vrai nid de vipères que se disputent la plupart des gangs du secteur.
- Je serai prudent, promis.
- Et j'imagine que c'est avec mon vaisseau que tu comptais t'y rendre...
- C'est la raison de mon appel.
- Comment, ça n'était pas pour rassurer une pauvre femme morte d'inquiétude ? nargua-t-elle avec un clin d'œil.
- Mais tu n'as pas à t'inquiéter, je suis un Jedi, rappelle-toi.
- Un Jedi imprudent, qui parle trop ouvertement sur un canal mal sécurisé...
- Excuse-moi, il y a des interférences, ici... Figure-toi que l'astéroïde des pirates que je voulais visiter a disparu en poussière... »

Tout en discutant, le Jedi utilisait les commandes des moteurs d'appoint pour orienter l'appareil au milieu des débris rocheux et sortir du nuage de pierres.

« Celui où tu avais retrouvé ce Cheapo ? C'est bizarre... Fait attention à toi, on raconte que le Démon des Astéroïdes croise dans le secteur... Il paraît qu'il possède une puissance de feu monstrueuse.
- Je sais, il ont déjà détruit plusieurs vaisseaux de guerre de la Nouvelle République.
- Essaie au moins de me ramener mon appareil entier...
- Promis. Je te recontacte dès que possible, fit le Jedi avec un geste de la main devant le capteur holographique.
- À bientôt, Jedi. »

Gisho coupa la communication alors que R2-D6 signalait la fin de ses calculs de saut hyperspatial.

« Accroche-toi, Déssis, c'est parti ! Hyper-espace ! »

Retrouvant ses réflexes d'enfant, il tira la manette de commande du moteur hyperspatial avec un large sourire.

Dans un éclair blanc, le cargo disparut dans la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Hyperespace   Dim 8 Oct - 19:30

Le cargo que Ma'kta avait mis à la disposition de son ami recelait plusieurs bricolages technologiques très appréciable. Le jeune homme regrettait encore parfois l'appareil exceptionnel qu'il avait réussi à assemblé quelques années auparavant mais les événements l'avaient amené à abandonner ce vaisseau pour un autre, plus spacieux, destiné à l'entraînement d'élèves Jedi. Luke Skywalker estimait, à juste titre, qu'il fallait rétablir un Nouvel Ordre Jedi pour protéger la fragile Nouvelle République des menaces futures.

Le Lightswoop était sorti des chantiers de construction navals de Mon Calamari. C'était un appareil fin et élégant, rapide et robuste, dont il n'avait jamais eu à se plaindre depuis sa mise en service. Mais aujourd'hui, Élian Dornil, le disciple de maître Lamna, avait pris en charge le vaisseau.

Gisho était très fier de son élève. Leurs débuts avaient été difficiles. Le jeune apprenti, presque aussi âgé que le professeur, été obstiné et excité, il s'emportait facilement et désobéissait souvent. Mais après de nombreux mois d'efforts, la sagesse Jedi avait fini par s'infiltrer dans cet esprit fougueux mais brave et généreux. Élian avait appris à maîtriser ses élans, à canaliser son énergie pour servir la Force. Bientôt Gisho n'aurait plus rien à lui enseigner. Mais c'était Luke qui choisirait le moment où il estimera Élian digne de porter le titre de Chevalier Jedi. Skywalker était incontestablement devenu le Grand Maître du Nouvel Ordre Jedi le jour où il avait vaincu l'Empereur et Vader à Endor.

Derrière la large verrière du cockpit, le Jedi pouvait voir le tourbillon d'énergie bleuté où s'enfonçait sans hésiter le cargo, mû par ses puissants motivateurs hyperluminiques. Le voyage serait cependant long, le Jedi ayant pour habitude d'éviter au maximum les voies hyperspatiales trop fréquentées : il était inutile d'attirer l'attention sur lui, d'autant qu'il cumulait aujourd'hui les facteurs d'inculpation : les Jedi étaient recherchés par l'Empire et son vaisseau était celui d'une organisation jugée illégale.

Avec un sourire en pensant aux douaniers qu'il esquivait par ses habiles trajectoires hyperspatiales, le Jedi s'étira dans son fauteuil de pilote, dont il inclina le dossier pour s'allonger confortablement, croisant les mains derrière sa nuque. Il jeta un coup d'œil habitué aux innombrables écrans de contrôle du tableau de bord pour vérifier que tout se passait sans problème.

« Préviens-moi s'il se passe quelque chose d'anomal, dit-il à son droïd astromech qui restait immobile près de lui. Je vais méditer un peu. »

Et il ferma les yeux, le visage balayé par les lumières dansantes de l'hyperespace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Rêve   Mar 10 Oct - 17:05

La respiration du Jedi se fit plus douce au fur et à mesure qu'il s'imprégnait de la Force. Une énergie fluide nimbait le cockpit et illuminait l'air en de lentes fluctuations hypnotiques. Il ressentait un profond sentiment de calme et de plénitude tandis qu'il laissait la Force filtrer à travers son corps et son esprit. Nulle pensée parasite ne venait perturber cette communion parfaite avec l'univers.

Un cri.

De douleur, Gisho se pencha brutalement en avant, plaquant instinctivement les mains sur les tempes. La souffrance lui vrillait les tympans. Une voix hurlait à l'intérieur de sa tête, si fort qu'il avait l'impression qu'elle allait exploser.

Serrant les dents, il se concentra pour raffermir le contrôle de son esprit et verrouiller à nouveau les vannes qu'il avait volontairement ouvertes pour méditer, croyant être en sécurité dans l' Hyperespace.

Lentement, la douleur décrut, redevint supportable.

En sueur, le Jedi refermait une à une les portes de son esprit, retrouvant peu à peu le contrôle de son corps et de son esprit.

La voix s'était faite moins forte, maintenant qu'il parvenait à repousser l'essentiel de sa puissance. Et elle devenait compréhensible.

Le jeune homme frémit.

Koyomi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Où Gisho a une vision   Ven 20 Oct - 23:57

La vision avait été brève, fugitive, mais intense. Le jeune Jedi était couvert de transpiration, haletant. Il regarda autour de lui, redécouvrant le décor familier de l'étroite cabine du transport léger que lui avait prêté son amie Twi'lek.

La porte s'ouvrit dans un bruit de piston, dévoilant le petit droïd astromech, qui émit quelques bips d'un ton inquiet.

« Ça va, Déssis, je vais bien... » marmonna Gisho Lamna en se frottant les tempes.

Le droïd ne parut pas convaincu mais s'écarta de la porte dans un léger bourdonnement de moteur pour laisser son maître se remettre de ses émotions.

Koyomi avait envoyé une sorte de flash mental puissant à travers la Force. Il ne s'agissait pas d'un message, il n'y avait pas de mots mais c'était plutôt comme un condensé d'émotions si dense qu'il en devenait douloureux. Le jeune homme craignait qu'elle ne soit dans une grande souffrance, et la joie de la savoir vivante se mêlait à la crainte de la perdre plus encore. Aux mains des Sith, elle risquait de basculer dans le Côté Obscur...

Il se leva brusquement, sur les nerfs. La mère de sa fille courait un danger mortel et il était incapable de lui venir en aide, de la localiser, malgré tous les efforts qu'elle déployait. Furieux, il envoya un coup de poing sur la paroi métallique de la cabine, faisant résonner la coque d'un gong sourd.

La douleur lui redonna ses esprits. Il ne devait pas laisser la colère gouverner ses actions. Le Côté Obscur était plus menaçant que jamais, et seule la force de la Lumière pourrait l'aider à sauver Koyomi. Il se força à se calmer, à ralentir sa respiration en se concentrant sur un exercice Jedi très simple de contrôle de soi. Rapidement, il sentit les battements de son cœur ralentir et revenir à un rythme normal, tandis que la tempête dans son esprit se changeait en un doux alizé.

Fermant les yeux, le Jedi blond évoqua l'image de Koyomi, telle qu'il l'avait revue dans les geôles du seigneur de guerre impérial Mishra, le jour où il avait combattu Darth Dulk pour sauver Moréa, leur enfant. Elle était maigre et misérable mais encore plus belle que dans son souvenir, devenue femme, devenue mère, elle avait gagné dans les yeux une profondeur nouvelle emplie d'espérance, une espérance fragile comme la flamme d'une bougie dans les ténèbres, qu'un moindre souffle menaçait d'éteindre mais qui brillait avec la force de l'espoir.

L'image de Koyomi se mêla doucement à d'autres évocations. L'Empire, telle une ombre gigantesque, qui recouvrait la galaxie...

« Coruscant », murmura le Jedi.

Il ouvrit les yeux.

L'ancienne capitale de l'Empire Galactique, récemment reconquise à la Nouvelle République par une coalition des seigneurs de guerre de l'Empire avant que Palpatine, ressuiscité, n'en reprenne le contrôle au milieu d'un vaste chaos politico-militaire. La planète n'était plus que l'ombre d'elle-même, dévastée par les astéroïdes, les batailles spatiales et terrestres, les bombardements et les luttes intestines des factions impériales présentes. Mais c'était aussi le monde natal de Koyomi. Et le cœur de l'Empire, là où l'Empereur avait érigé son palais. Il se pouvait fort bien que les Sith aient décidé de retourner dans ce sanctuaire, emportant avec eux leur prisonnière.

« Déssis, changement de programme. »

Le droïd émit un son électronique depuis le poste de pilotage.

« On ne va plus sur la base Maison, annonça le Jedi. Je veux que tu nous calcule l'itinéraire le plus direct pour Coruscant. »

R2D6 fit quelques commentaires dans son langage numérique, sans doute au sujet de l'occupation impériale. Mais son maître balaya ces objections d'un geste en s'avançant dans la coursive menant au cockpit.

« Ne t'inquiète pas, nous ne resterons pas longtemps. Je veux juste m'assurer que ma vision est exacte. »

En réalité, il ignorait complètement comment procédé une fois sur place.

Et si Koyomi était bel et bien sur Coruscant ? Comment la retrouverait-il ? La Force serait-elle assez puissante si la jeune femme n'émettait pas d'autre signal ? Et la planète était sans doute l'un des mondes abritant la plus grosse flotte militaire sur son orbite... Une mission de sauvetage improvisée risquait de se solder par un échec... mais laisser Koyomi plus de temps entre les griffes des Sith lui était absolument insupportable.

Dans un grondement sourd, le vaisseau changeant de cap...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Mésaventures sur Coruscant   Sam 21 Oct - 0:30

    [HJ] Les aventures de Gisho Lamna sur Coruscant sont relatées sur le Spip d'Altaride. Elles ont été jouées en jeu de rôle sur table à Versailles, avec GIOM comme meneur de jeu, dans le cadre de sa campagne parisienne, axée autour d'un petit groupe de SpecForces.
    Ce message comble ce "trou" dans le récit proposé sur Guerre Civile, complétant le résumé de la séance en question, consultable sur cette page. [/HJ]


Le voyage en hyperespace vers Coruscant ne fut pas long. La base Maison était située sur une ancienne route hyperspatiale menant directement à la capitale, ce qui permit au transport corellien de Gisho Lamna de changer de destination sans perdre de temps. Les balises hyperspatiales étaient toujours en place et le trajet fut facile à calculer.

Quand le vaisseau sortit de l'hyperespace, maître Lamna et son droïd découvrir à travers la verrière du cockpit un monde mort, éteint, là où autrefois brillaient des millions de lumières. Aujourd'hui, ce n'étaient guère que les incendies épars qui illuminaient brièvement la face obscure de la planète.

Utilisant adroitement les innombrables épaves de vaisseaux de guerre en orbite, le Jedi réussit à s'approcher de l'atmosphère de la planète sans se faire repérer par les senseurs. Les stations spatiales de défense étaient encore gravement endommagées mais de nombreux Star Destroyers croisaient dans la parages, ainsi que d'innombrables escadrilles de chasseurs Tie.

Gisho arrima quelques heures son appareil à l'intérieur du fuselage d'une frégate évidée pour étudier avec son astromech les mouvements de l'ennemi, jusqu'à remarquer des redondances dans leurs patrouilles. R2-D6 calcula une trajectoire complexe permettant de serpenter entre les lignes ennemis sans attirer l'attention.

Quand le moment fut propice, le Jedi remit doucement les gaz, et s'avança vers la planète.

L'entrée dans l'atmosphère secoua légèrement l'appareil déjà ancien mais l'opération s'acheva sans problème. Gisho Lamna se mit en quête d'un abri pour dissimuler le vaisseau quand Déssis l'avertit que les senseurs longue portée venaient de détecter des chasseurs en approche. Une patrouille en rase-motte, qu'ils n'avaient pas pu détecter depuis l'espace.

Pris de court, le Jedi piqua sur une zone de ruines urbaine élevées pour zigzaguer entre les gratte-ciels et semer leurs poursuivants. Avisant une large baie vitrée après les avoir légèrement distancé, il changea brutalement de direction pour se poser en catastrophe dans l'étage de l'immeuble, derrière la verrière.

Le bâtiment, très endommagé, fut tout de même fortement secoué par l'arrivée brutale du vaisseau. Comme la ruine ne menaçait pas de s'effondrer dans l'immédiat, le Jedi et son droïd descendirent pendant que les chasseurs poursuivaient leur chemin dehors, bredouilles.

Usant de la Force, le maître Jedi tenta de détecter la présence de Koyomi. Mais le Côté Obscur avait posé une chape de plomb sur la planète, rendant ses sens de Jedi plus difficile à utiliser. Il remarqua pourtant la présence d'être vivants dans l'immeuble.

Intrigué, il entreprit de descendre les escaliers effondrés, arpentant les étages uns par uns, suivi difficilement par le fidèle droïd, qu'il soulevait avec la Force sur les passages les plus accidentés.

Finalement, il rencontra un petit groupe de Rebelles dans un vaste parking souterrain dévasté. Il reconnut parmi eux Lirb Ralitock, chez qui il avait repéré l'étincelle de la Force.

Très intrigué par la présence du technicien, le Jedi commençait à avoir des doutes quant à sa vision. Les Rebelles semblaient en danger, peut-être qu'un avertissement inconscient de Lirb s'était-il mêlé à l'appel à l'aide de Koyomi ? La Force était vaste et brumeuse mais il n'eut guère le temps de méditer sur ces possibilités. Un des Rebelles revenait d'une mission de reconnaissance, poursuivi par plusieurs éclaireurs de l'Empire. Les tirs de blasters commençaient à fuser, effritant encore plus la structure fragilisée du bâtiment.

Sans hésiter, le Jedi activa la lame de son sabrolaser pour couvrir les Rebelles. Une partie d'entre eux s'échappa dans les escaliers pour remonter vers le vaisseau de Gisho tandis que Lirb et l'éclaireur partir à l'assaut des forces de l'Empire avant de leur dérober des motospeeders.

Une fois les éclaireurs de l'Empire éliminés, Gisho Lamna escalada à son tour les escaliers démolis pour aider et rejoindre les Rebelles. L'immeuble endommagé se mettait à vibrer et s'effriter de manière alarmante.

Finalement, le petit groupe parvint à s'enfuir des ruines avant qu'elles ne s'effondrent avec fracas au moment où d'autres forces impériales s'approchaient, sans doute averties par les éclaireurs.

Les deux motards rejoignirent le vaisseau à un point de rendez-vous, dans une ancienne autoroute abandonnée à demi effondrée. Lirb proposa de rejoindre une cellule rebelle qu'il connaissait, près du pôle nord, dans une ancienne clinique pour milliardaires, près d'une vaste station de sports d'hiver.

Le vaisseau de Ma'kta, gravement endommagé par l'effondrement de l'immeuble, parvint à amener son équipage à bon port grâce à l'aide d'Isak Tyrel, un ancien conducteur de taxi corellien qui semblait posséder lui aussi une affinité avec la Force.

Considérant que sa mésaventure n'aurait pas été infructueuse malgré tout grâce à cette découverte, le Jedi inspecta la base rebelle nordique, dirigée par un médecin noir, aux larges épaules et au sourire communicatif. L'endroit était accueillant et discret.

Rassuré, Gisho s'installa dans le dortoir de la base après avoir longuement discuté avec Illa, l'éclaireur des rebelles, qui semblait ne pas faire confiance aux Jedi. Sans doute le fruit de la longue propagande impériale, qui avait fait tant de mal à l'Ordre depuis l'avènement de l'Empire. Épuisé, il s'endormit rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Gisho Lamna
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 38
Profession : Maître Jedi
Race : Humain
Crédits : une poignée
Date d'inscription : 20/09/2006

Feuille de personnage
Points de Force:
9/10  (9/10)
Points de Personnage:
16/1626  (16/1626)

MessageSujet: Où D6 prend les choses en main   Dim 22 Oct - 13:59

À nouveau, le jeune Jedi eut le sommeil agité. Sans en avoir conscience, il leva les bras au-dessus de son corps alongé et les agita en marmonnant des mots inintelligibles. R2-D6 était inquiet et bipait faiblement dans un angle sombre de la pièce, hésitant visiblement à intervenir pour réveiller son maître. Finalement, il opta pour une solution intermédiaire et roula hors de la pièce pour aller prévenir Lirb Rallitock. Ce qui se passait dépassait ses propres compétences, c'était là une affaire d'humains, ou prour le moins d'êtres vivants.

Déssis trouva l'informaticien dans la salle de contrôle des ordinateurs de la clinique. Il était glissé sous une énorme console au ventre ouvert et vomissant un flot de cables colorés, en pleine discussion avec le grand docteur noir qui est avait accueilli à leur arrivée. De ce qu'il pouvait en voir, l'astrodroïd émit l'hypothèse que le duo tentait de bricoler l'antenne des senseurs passifs du bâtiment pour capter les signaux codés des balises impériales. Le médecin avouait volontiers de pas avoir les compétences pour effectuer ce genre de branchement mais le défi semblait vivement intéresser Lirb, visiblement dans son élément, un tournevis électronique dans les mains, le nez plongé dans le cœur de la machine. L'astromech eut un petit mouvement de dégoût quand l'humain arracha un transformateur de signal et le jeta négligemment derrière lui.

« Complètement nul, ce truc », grommela le technicien sans même tourner la tête.

Le R2 avait l'impression de contempler un chirurgien - ou un boucher ? - en pleine opération à cœur ouvert. Il se demanda si l'ordinateur de la clinique possédait une intelligence artificielle dotée de conscience. Certainement, l'endroit avait l'air à la pointe de la technologie moderne et on n'avait pas lésiné sur les détails en installant cet établissement destiné aux créatures les plus fortunées de la galaxie.

« Bibublip ! Blip ! Biiip ! » s'exclama le droïd en s'arrêtant derrière eux.

Le grand noir tourna la tête. Lirb, surpris, tenta de se redresser pour regarder vers ses pieds, en direction du bruit, et se cogna violement le front au socle de la console de commande.

« Aïe ! »

Il sortit la tête en se frottant le front. Il grimaçant de douleur, et son humeur baissait en flèche. Il n'aimait visiblement pas qu'on l'interrompe en pleine inspection d'un énorme ordinateur hors de prix.

« Ah, c'est le R2 de maître Lamna. Qu'est-ce que tu veux, toi ? » grommela-t-il en se relevant lentement.

L'astromech pépita un moment, ne sachant pas si Lirb pouvait le comprendre. Rares étaient les humains qui parvenaient à décrypter le langage numérique condensé des astrodroïds. Maître Lamna y parvenait, tout comme Lule Skywalker, mais Déssis soupçonnait la Force de les aider d'une manière qu'il ne parvenait pas à s'expliquer lui-même.

Lirb fronça les sourcils.

« Un problème avec ton maître ? »

Au moins, il avait saisi l'essentiel, songea le droïd en gesticulant de son mieux pour indiquer l'affirmative.

« Conduis-nous à lui, ordonna le technicien en jeta un coup d'œil méfiant au docteur.
- Je ne comprends pas, dit celui-ci... Les accès de la station sont étroitement surveillés par la sécurité électronique de la clinique. Il est quasiment impossible de s'introduire ici sans attirer l'attention du système d'alarme. »

Déssis pivota et commença à rouler vers le couloir. S'arrêta. Tourna son dôme brillant vers les humains. Redémarra et avança deux mètres de plus.

« Je crois qu'on ferait mieux de le suivre, suggéra Lirb.
- Allons-y », répondit le docteur en hochant la tête.

Il jeta d'un coup d'œil circulaire dans la salle des senseurs en espérant y trouver une arme quelconque mais il n'y en avait pas. Par défaut, il choisit de prendre un fer à souder électrique, qu'il enclencha. La pointe commença à chauffer doucement avec un petit grésillement.

Le trio s'engagea dans le couloir qui menait aux dortoirs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://altaride.ti-fr.com/spip/spip.php?article7
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où Gisho entame son enquête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où Gisho entame son enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Enquête Archéologique (libre)
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre Civile :: [Galaxie] Entrez dans le jeu :: [Galaxie] Espace :: [Galaxie] Les Autres Mondes :: [Privé] Campagne nantaise-
Sauter vers: