Guerre Civile

La galaxie de Star Wars est en ébullition. La Rébellion lutte farouchement pour la liberté contre la puissante armée de l'Empire... Quel rôle allez-vous jouer ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  UF²UF²  AltarideAltaride  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une visite... impromptue ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Baie Dhay
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 38
Profession : étudiante en médecine
Race : Miraluka
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Une visite... impromptue ?   Ven 13 Juin - 4:27

Cela fait un quart d'heure que Baie est arrivée sur les lieux. Elle a garé son vieux landspeeder sans prendre la peine de le vérouiller : après tout, il est tellement vieux qu'il ne risque pas d'être volé.
Le seul objet de valeur à l'intérieur est le système GPS qu'elle y a fait installer pour automatiser le véhicule, qui peut désormais la conduire à la destination de son choix, sans qu'elle aie "besoin" de le diriger ( un dispositif courant pour les personnes aveugles ).

Apparemment, il n'y a plus personne dans l'appartement de la dénommée Re'sha. Mais il y a une foultitude de personnes
autour du bâtiment... Même si sa propriétaire est manifestement partie depuis belle lurette ! Mais les soldats de choc Impériaux n'en font pas moins consciencieusement leur besogne, qui est de monter la garde inutilement devant un bâtiment vide.

S'ils avaient voulu que son propriétaire se sache recherchée, et aie le temps de fuir vingt fois, ils ne s'y seraient pas pris autrement :
tellement nombreux qu'ils sont repérables à des miles à la ronde, ils ne font aucun effort de discrétion. Ils ont visiblement d'autres chats à fouetter que de se donner la peine de tendre une embuscade dans un endroit vers lequel - ils le savent - Re'sha ne reviendra probablement jamais,
- se raconter les bonnes vannes du jour, par exemple - : certains rigolent si fort que Baie n'a aucun problème à les situer, à plus de cent mètres d'eux.

Mais son problème actuel, c'est de pouvoir entrer dans la baraque. Et elle ne pourra jamais y arriver : elle n'a aucune autorité ici, n'étant qu'une simple assistante médicale...
Elle cherche désespérément une solution, malgré que sa tête soit aussi creuse qu'un emballage neuf attendant de recevoir son lait sous vide, à croire que les bonnes idées fuient à toutes jambes sa pauvre cervelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/feuilles-de-personnages-f9/ba
sddsds
Nouveau(velle)
Nouveau(velle)


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite... impromptue ?   Ven 13 Juin - 21:32

comment jouer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baie Dhay
Habitué(e)
Habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 38
Profession : étudiante en médecine
Race : Miraluka
Date d'inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Re: Une visite... impromptue ?   Sam 14 Juin - 20:04

[HJ] Tout est là et principalement , mais tu dois d'abord créer un personnage, et attendre qu'il soit validé par l'administrateur, MJ Benoît, ou par un modérateur ( MJ x ) avant de pouvoir participer au jeu.
En attendant, tu peux regarder comment joue les autres, voici un exemple

Si tu as besoin d'un parrainage, il faut faire une demande je ne sais plus où... Mais je peux t'aider jusqu'à jeudi prochain, si tu veux, après, je serais plus dispo ( taff de vacances...)
valà, valà Wink

Au fait, je te conseille aussi de changer de pseudo : à part si tu veux faire un droïde, il ne conviendra pas à GC, où tu doit avoir comme pseudo, le nom de ton personnage Rolling Eyes
[/HJ]


- excusez -moi, caporal...
Baie sursauta : elle ne l'avait pas entendu venir, avec tout le bruit que faisaient les troopers autour d'elle. Elle se retourna en faisant le salut réglementaire.
- Oui, monsieur ?
Elle n'eut pas le temps de se mettre au garde-à-vous, qu'elle entendit la personne répliquer
- euh non, mon caporal, je suis juste un soldat... Veuillez me pardonner, j'ignorais que vous étiez aveugle.
Baie entendit quelque chose d'étrange dans sa voix, comme s'il se retenait de rire, et qu'en même temps il s'étonnait de voir une aveugle au service de l'armée Impériale : ce n'était pas courant.
- oh. Et que puis-je pour vous soldat ? Vous avez besoin de soins ?
répondit-elle d'un ton froid ( ce qui ne changeait guère de l'habitude. Elle n'avait jamais cherché à se rendre très sympathique aux autres, de toute façon )

- non, 'besoin de rien, madame. Je veux dire, caporal. Mais je suis désolé, il faut que vous quittiez la zone : elle est interdite d'accès, même pour vous, caporal. et après réflexion, il ajouta : Avec tout le respect que je vous dois.


Baie ne put s'empêcher de sourire : même dans dans l'armée, la courtoisie n'était pas forcément une notion abstraite, - même si elle ignorait si le soldat était poli à cause de ses galons, ou à cause de sa féminité. Mais de toute façon, tous les militaires n'étaient pas misogynes, loin de là.

- Bien, je me retire. Si un problème survenait et que vous ayez besoin d'une ambulance, n'hésitez pas à me contacter...

improvisa t-elle comme elle put. Elle préférait ne pas chercher à donner d'explications à sa présence, ce qui ne ferait qu'embrouiller les choses...

Elle entendit une autre voix se mettre à rire, à quelques décimètres sur la gauche de la première :

- Haha ! Entendu, mais vous savez, je doute q'il y aie de l'action par ici, caporal !
- C'est le lieutenant Hammer qui vous parle, mon caporal. lui indiqua la première voix.

Baie salua est, commençant à s'éloigner, elle reprit :

- Cela semble être tout de même une grosse opération, non : le nombre de troopers mobilisés et déployés n'est pas anodin...
- Et comment pouvez -vous le savoir, caporal ?
- Je les entends marcher : le sable crisse sous leur pas. Je n'ai jamais entendu de Fambaas marcher, mais je suis sûre que vos soldats font plus de bruit qu'un de leurs troupeaux, mon lieutenant.
Le lieutenant éclata de rire encore une fois : c'était en général l'effet que faisait sur tout soldat Impérial, qu'il soit simple trouffion ou Capitaine, le ton froid et sérieux de Baie. Elle supposa que sa manière de parler devait détonner avec son apperence physique : Elle savait qu'elle n'était pas très grande.

Mais en tout état de cause, cette réaction récurrente des autres militaires à son égard l'arrangeait :
d'abord parce qu'elle n'avait pas besoin de changer de ton, ensuite (surtout) parce que cela lui permettait de ne pas s'attirer d'ennuis quand elle se trouvait là où elle ne devait pas... Efin, façon de parler :
depuis qu'elle avait rencontré Aym, les problèmes ne faisaient que s'enchaîner.

Et maintenant, elle devait contacter une certaine Re'sha, dont l'adresse était surveillée par ses collègues, dont elle ignorait la situation et la localisation.
Le sergent répondit, avec un grand sourire :

- Vous avez raison : nous recherchons le complice - enfin, la cmplice, je veux dire ! - de ce traître qu'on a réussi à pincer, vous savez ?
- Ah, oui, j'en ai entendu parler, mon lieutenant, il était près de mon bloc, à l'hôpital...
- Bien sûr ! Sinon, vous ne seriez pas venu ici satisfaire votre curiosité, caporal ! répondit le lieutenant d'une voix amicale. Mais maintenant, - excusez-moi de vous bousculer - vous devez nous laissez opérer. Mindros va vous raccompagner à votre véhicule.
- Bien sûr, mon lieutenant, je comprends.

Répondit la jeune fille avec un dernier salut. Elle sentit une main prendre la sienne, eut un léger sursaut, puis se détendit et suivit la personne qui la guidiat.

- Où vous êtes vous stationnée, mademoi... je veux dire, caporal ?
lui demanda la première voix.
- Un peu plus loin, dans cette direction ( elle fit un geste vague de la main ) je crois. C'est un landspeeder assez usé, vous voyez ? Vous ne pourrez pas le manquer : il a une petite antenne pour l'autoguidage.
- De chez Astrom Industries ? Je connais : j'en ai déjà vu un. Ils ont voulu proposer leur modèle pour les drones de la Flotte, vous savez.

Il ne fallut donc que quelques minutes à Baie et le soldat Mindros pour retrouver son véhicule, des minutes remplis de paroles du soldat qui disait tout et n'importe quoi à Baie. - On dirait qu'il veut flirter - pensa t-elle.
Puis elle comprit qu'il ne parlait que pour lui faire sentir sa présence. C'était curieux, toutes les personnes qui se croyaient obligées de palabrer en présence d'un aveugle : peut-être avaient-ils l'impression que ce la le rassurer : ils se sentaient plus utiles en parlant - ou en faisant du bruit.

Dès qu'elle fut installée dans son véhicule, elle le programma pour retourner à la base ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrecivile.forumactif.com/feuilles-de-personnages-f9/ba
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une visite... impromptue ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite... impromptue ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite visite Impromptue [ PV Law ]
» Visite impromptue.
» Visite impromptue
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre Civile :: [Galaxie] Entrez dans le jeu :: [Galaxie] Territoires de la Bordure Extérieure :: [Planète] Tatooine :: [Ville] Mos Eisley :: [Quartier] Quartier commerçant :: [Bâtiment] Appartement de Re'sha Na'ven-
Sauter vers: